Beauté

La palette magique pour toutes les occasions : High tides & good vibes de Tarte

Il y a quelques temps, je vous expliquais avoir été déçue par la Rainforest of the sea volume 2 de Tarte. C’était avant de découvrir sa grande sœur, High tides & good vibes, qui se trouve désormais au centre de ma routine quotidienne.

Tarte palette High tides & good vibes

Compte-tenu de la déception Rainforest of the sea volume 2, j’ai longuement hésité avant de craquer définitivement pour cette nouvelle palette Tarte. J’ai finalement cédé devant son adorable packaging. Du doré qui brille, une jolie tortue, un fond marin élégant… De quoi faire chavirer mon cœur de fan de la Petite sirène. De plus, « l’eau » derrière la tortue bouge lorsqu’on manipule la palette. J’ai littéralement failli exploser devant tant de mignonnerie. Je me suis alors dit qu’en cas de déconvenue, elle ferait un très bel objet dans ma collection.

Tarte palette High tides & good vibes

Toutefois, l’argument qui m’a définitivement convaincue fut l’arrangement des fards. Dans ma quête éternelle d’une palette de tous les jours, afin de remplacer ma défunte Naked chérie, j’y ai vu une possible prétendante. La High tides & good vibes offre la possibilité de créer un make-up nude dans les marrons et rouge, mais également un maquillage de soirée avec un très joli assortiment de bleus. Et pour les plus grandes occasions, une bande de quatre fards de paillettes compressées permet une pointe d’extravagance.

Lire la suite « La palette magique pour toutes les occasions : High tides & good vibes de Tarte »
Publicités
Urban Decay Naked Heat
Beauté

Pourquoi j’ai craqué pour la palette Naked Heat d’Urban Decay

J’étais partie pour la swatcher dès sa sortie, mercredi, dans tous les bons Sephora de France. Et puis, j’ai craqué. Je suis repartie avec. Après quelques make up, c’est officiel. La Naked heat d’Urban Decay est devenue ma nouvelle palette quotidienne.

 

Urban Decay Naked Heat

Pourtant, les choses n’auraient pas dû se passer comme ça. Appelée Heat, « chaleur » en français, cette palette décline plusieurs tons orangés. Et l’orange sur mes yeux bleus et mon teint pâle ne me convient d’ordinaire pas du tout. J’ai l’air de m’être aspergée de produit après une conjonctivite ! Je réservais donc cette couleur aux peaux plus bronzées que la mienne. De plus, la Heat d’Urban Decay contient huit fards mats pour seulement quatre irisés. Or, jusqu’ici, les mats n’ont jamais vraiment marqué sur ma peau.

Je me suis donc rendue chez Sephora par acquis de conscience, histoire de swatcher la bête. Aucun risque, de toute façon, elle n’était pas faite pour moi… Et là, ce fut le drame. Je suis tombée folle amoureuse de ses couleurs. Loin de l’orange vif de mes vieilles palettes des années 90, ses fards sont subtils et présentent un orangé imprégné de marron, doré, violet et rouge du plus bel effet. Même les mats m’ont conquise en boutique. Avant que je n’ai pu comprendre quoi que ce soit, ma carte bleue était déjà dans le PDT dans la caisse centrale.

Lire la suite « Pourquoi j’ai craqué pour la palette Naked Heat d’Urban Decay »

Too Faced Better than sex
Beauté

Pourquoi je ne rachèterai pas le mascara Better Than Sex de Too Faced

Charmée par les sirènes du marketing, j’ai commandé le mascara Better Than Sex en format voyage pour Noël. Ce produit de la marque Too Faced a fait des ravages sur les blogs beauté et sur Youtube. Malheureusement, je suis loin de rejoindre l’avis de la majorité à son sujet…

 

Too Faced Better than sex
Un bien joli emballage

À première vue, ce mascara a tout pour lui. Le packaging rose-violet tendre métallisé (propre à l’édition de Noël) fait écho à la tendance « cosmique » girly futuriste du moment. De plus, il n’a pas d’odeur. Chose que j’apprécie, car je DÉTESTE les mascaras parfumés, à l’image de ceux d’Adopt. Enfin, comparons ce qui est comparable, car le Better Than Sex de Too Faced vaut deux fois leur prix. Et bien, quitte à le comparer à un produit équivalent, je trouve le They’re real de Benefit bien meilleur.

Lire la suite « Pourquoi je ne rachèterai pas le mascara Better Than Sex de Too Faced »