3615 CODE MY LIFE, Beauté

Ces outrages au maquillage que je commettais à 16 ans

On ne va pas se mentir : avoir 16 ans, c’est l’enfer. L’acné, le lycée, les débordements sentimentaux, la résidence forcée chez le couple parental… Mais le pire du pire reste sans conteste ces faux-pas make-up qu’on assume ensuite très mal à l’âge adulte. Vous êtes sorti avec des étoiles au liner sur la tronche dans les années 2000 ? Cet article vous est cordialement dédié.

Avoir du style en 2006 (oui, c’est moi)

L’oeil Droopy à la Avril Lavigne

Haaa… Avril. La vedette de l’époque à qui tout le monde voulait ressembler. Personnellement, je lui ai rapidement préféré Marilyn Manson et Eths (je n’avais pas forcément bon goût pour autant). Néanmoins, son fameux oeil qui tombe et qui dégouline de khôl faisait tout de même partie de mon look d’adolescente rebelle. Dans son infinie bonté, ma mère m’avait offert une palette de tons gris Clarin’s. Je prenais simplement la teinte la plus foncée et je tartinais, je tartinais jusqu’à ce que l’ensemble soit bien épais et bien noir. Base paupière ? Dégrader ? Couleur de transition ?  Et ouais, on n’avait pas YouTube à l’époque… Toutefois, je ne m’arrêtais pas là, cher lecteur amateur de bon goût. 

smoky eye : expectation VS reality
Expectation VS Reality
Lire la suite « Ces outrages au maquillage que je commettais à 16 ans »
Publicités
tendances beauté qui m'insupportent
3615 CODE MY LIFE, Beauté

Ces trois tendances beauté qui m’insupportent

Bien sûr, tout le monde a le droit de suivre la mode. Chacun fait ce qui lui plaît. Néanmoins, certains voudraient nous faire croire que les tendances sont impératives, qu’il est nécessaire de les suivre pour ne pas paraître négligé, has-been ou que sais-je encore. Tout ceci relève du vaste mensonge. La preuve par trois.

 

maquillage sourcils

Se maquiller les sourcils

Voilà bientôt deux ans que les magazines féminins nous rabâchent qu’il est absolument nécessaire de se maquiller les sourcils. Comme ici, où Gala laisse entendre que pour avoir un beau sourcil, il ne faut pas négliger le crayon. Lors de ma dernière épilation au Brow bar de Benefit, l’esthéticienne m’a carrément engueulée parce que je ne me maquillais pas les sourcils, arguant le fait qu’il s’agit « du minimum syndical en terme de maquillage. » Primo, de quoi je me mêle ? Et secundo, il n’existe aucun « minimum syndical » en beauté. Chacun est libre de se maquiller comme il l’entend, voire même de ne pas se maquiller du tout. Personnellement, le maquillage constitue mon petit quart d’heure de plaisir du matin. Mais je peux tout à fait concevoir que certaines n’éprouvent aucun enthousiasme à se maquiller et préfèrent laisser ça aux autres.

Maquillage sourcils
Moi, les sourcils maquillés. J’exagère à peine.

D’autre part, comme de nombreuses filles, j’ai les sourcils longs, épais et bien noirs. Sur une peau très pâle. Alors ajouter du maquillage là-dessus me donne un faux air soit de Frida Kahlo, soit de méchante sorcière Disney. C’est trop, pas du tout naturel et ça ne me va absolument pas. Je me sers éventuellement d’un peu de gel transparent quand mes sourcils se montrent hirsutes, mais rien de plus. Je ne suis pas seule dans ce cas de figure, loin de là ! Le maquillage pour sourcils doit répondre à un besoin et, comme tout maquillage, à une envie. Ma mère, par exemple, perd ses sourcils avec l’âge. Dans ce contexte, Benefit est devenu son meilleur ami. De même pour les personnes aux sourcils trop clairs, peu fournis, qui n’en aiment pas la forme ou qui ont simplement envie qu’ils soient parfaitement dessinés. Chacun voit midi à sa porte. En aucun cas le coup de crayon doit relever de l’obligation.

Lire la suite « Ces trois tendances beauté qui m’insupportent »