Carrot cream et exfoliant visage drops of youth
Beauté

Énormes coups de cœur skincare : la crème à la carotte et le masque façon peeling de The Bodyshop

Longtemps, j’ai été une grande amatrice de The Bodyshop. Puis, ces dernières années, certains soins et maquillages m’ont déçue. De ce fait, j’ai quelque peu délaissé la marque et ne m’intéressais plus à ses nouveautés. Mais ça, c’était avant que je ne découvre leur fabuleuse Carrot cream et l’incroyable exfoliant liquide Drops of youth.

Chez The Bodyshop, j’en étais restée à la crème de nuit Tea tree, qui reste un indispensable absolu pour moi. De même pour les célèbres beurres corporels. Ces deux produits restent, malgré les années d’utilisation, inégalés en termes d’efficacité sur ma peau. Si bien que ce sont eux que j’emporte toujours avec moi en voyage. Le reste de ma routine soins peut rester à la maison. Je ne ressentirais un inconfort qu’en l’absence de ma crème de nuit et de mon beurre corporel. Soit dit en passant, je tiens à préciser que ces produits sont ceux que j’estime convenir le mieux à mon type de peau : mixte à tendance grasse. Un type de peau difficile à satisfaire. C’est donc avec une immense surprise que je me suis aperçue que la Carrot cream et le masque exfoliant Drops of youth ravissaient eux aussi mon excès de sébum perpétuel.

crème de jour carrot cream

La fabuleuse crème de jour Carrot cream

La quête de la crème de jour idéale… Un long combat pour ma part. La peau de mon visage, en plus d’être mixte à grasse, est sensible au soleil. Mais aussi sujette aux imperfections et aux rougeurs, puisque la nature m’a faite allergique à un grand nombre de produits, de polluants, d’aliments, de connards… Bref, une galère. J’ai tout essayé : de la marque discount aux produits de luxe, jusqu’aux recommandations en parapharmacie. Mon visage finit irrémédiablement par produire un film gras épais et dégueulasse. Mon principal problème étant que les crèmes pour peaux sensibles sont rarement adaptées aux peaux mixtes ET sensibles. Ou alors, le résultat reste plus qu’approximatif. Considérant mon désespoir, j’en viens à croire que The Bodyshop a formulé sa Carrot cream exprès pour moi.

crème de jour carrot cream
Lire la suite « Énormes coups de cœur skincare : la crème à la carotte et le masque façon peeling de The Bodyshop »
Publicités
Prendre un bain
3615 CODE MY LIFE, Beauté

Et si nous partagions un bain ?

J’ai vécu sept ans dans 15 mètres carrés. Sept ans dans une minuscule et pathétique salle de bains ne pouvant contenir guère mieux qu’une vulgaire douche. C’est pourquoi, à mon arrivée dans une ville moyenne, je décidai de m’élever vers le cercle fermé des possesseurs de baignoire. Et c’est ainsi que j’établis un bain rituel où barbotage rime avec soins du corps et délectation.

bain

Pardonnez-moi, saints pères de l’écologie, j’ai péché. Ô José, ô Yann Arthus, ô Ségolène, par concupiscence, je pèche chaque semaine. Oui, je prends un bain hebdomadaire qui, chargé de ma crasse, s’évacue dans les eaux usées polluant les fonds marins. Je sais que c’est mal, mais mon Dieu, que j’aime ça. Pour alléger mon impact sur la faune marine, j’évite tout de même les exfoliants aux grains de plastique et utilise les nettoyants les moins chimiques possibles – aussi pour préserver la douceur de ma peau et la brillance de mon poil lustré.

chien en plain shampoing
Je me shampouine de la sorte

Néanmoins, je n’ai pu résister. Sur la liste des choses indispensables à mon emménagement, j’avais inscrit en lettres capitales : BOMBES DE BAINS. Peut-être suis-je déjà un peu ringarde et vieillotte, mais il va vous falloir faire preuve d’indulgence. Au sommet de cette tendance, il y a de cela maintenant près de quatre ans, je jouissais d’une très douteuse douche à l’italienne que mes cheveux raides et secs bouchaient allègrement, provoquant une inondation à chaque shampoing. Je bavais devant les vidéos #Lush sur Instagram et devait me contenter de quelques pastilles effervescentes dans mon bain de pieds. Que je prenais dans un saladier (véridique).

Lire la suite « Et si nous partagions un bain ? »

masque cheveux DIY
Beauté

DIY Ma recette de masque pour cheveux secs facile et adaptée aux petits budgets

Il fait une chaleur à crever et le soleil brûle notre peau… Et nos cheveux. Oui, notre belle crinière souffre elle aussi des rayons UV. Mais avant de dépenser une fortune dans un masque de grande marque, fouillez dans votre salle de bains et votre cuisine… Vous y trouverez certainement des ingrédients miracle pour raviver vos cheveux secs.

 

masque cheveux DIY

Quels ingrédients ?

Vous pouvez adapter cette recette selon vos besoins. Personnellement, j’utilise principalement des ingrédients naturels achetés chez Aroma zone, boutique de cosmétique bio à petits prix. Des produits peu onéreux, certes, mais d’excellente qualité. Je ne peux que vous encourager à aller jeter un œil dans leurs boutiques ou sur leur site internet. Toutefois, quelques ingrédients dénichés dans vos placards feront très bien l’affaire !

  1. Une base
    Pour ma part, j’utilise la base neutre fournie par Aroma zone, qui promet hydratation, souplesse et brillance. On peut toutefois se rabattre sur un simple après-shampoing ou un masque des plus basiques.
  2. Un petit peu d’huile(s)
    Pour hydrater en profondeur, on peut opter pour un cocktail d’huiles végétales dont raffole notre tignasse. Macadamia, argan, ricin, amande douce, abricot… Le choix est vaste. Plus accessibles, les huiles d’olive, de coco ou de sésame font elles aussi des merveilles.
  3. Quelques poudres magiques (facultatif)
    Vous n’êtes pas obligé(e) d’en ajouter, mais sachez qu’en masque, certaines poudres végétales ont des effets remarquables. J’ai opté pour le kachur sugandhi, connu pour fortifier et stimuler la pousse des cheveux. Les blonds ou châtains clairs peuvent aussi jeter leur dévolu sur la cannelle, aux propriétés éclaircissantes.

Lire la suite « DIY Ma recette de masque pour cheveux secs facile et adaptée aux petits budgets »

yoga
Culture & lifestyle

Se mettre facilement au yoga grâce à YouTube

Envie de vous mettre au yoga ? Vous hésitez devant les grilles tarifaires des clubs de votre quartier ? J’ai vécu la même situation il y a cinq ans. Coup de génie, j’ai tapé « yoga » sur YouTube. Dans la jungle de vidéos disponibles, j’ai frayé mon chemin. Petit guide d’initiée.

 

L’initiation sportive sur les chaînes Doctissimo

J’ai commencé le yoga avec le cours pour débutant de Lucile Woodward, dans la série Fitness master class. Idéale pour commencer, la séance ne nécessite même pas de tapis. Je pense qu’il s’agit de l’une des meilleures initiations disponibles sur YouTube. Je peux vous assurer que Lucile explique les postures de manière simple et efficace. Une fois arrivée en cours de yoga, la prof était étonnée de voir que je maîtrisais déjà les bases. Depuis, Doctissimo a ajouté plusieurs cours avec différents coaches. J’apprécie notamment la séance de yoga du matin et celle du soir. Toutefois, sachez que Doctissimo se place dans une perspective sportive et mise principalement sur l’aspect stretching ou renforcement musculaire du yoga. Parfait donc pour commencer, moins pour peaufiner sa pratique. À noter que Elle a sorti une série de vidéos semblables. Bien qu’elles ne soient pas mauvaises, je les trouve tout de même un peu difficiles pour les débutants. À vous de choisir.

Lire la suite « Se mettre facilement au yoga grâce à YouTube »

savon Caolion Perfectly clean Estée Lauder
Beauté

Double coup de cœur visage : le savon coréen Caolion et le soin Perfectly clean d’Estée Lauder

Depuis maintenant quelques semaines, j’utilise ces deux produits signés Estée Lauder et Caolion dans mon bain. Or, j’ai remarqué des effets bénéfiques sur la peau de mon visage et j’en suis ravie. Je vous raconte ?

 

Savon Caolion

Le savon O2 Sparkling purifying soap a grandement fait parler lors de sa sortie en France chez Sephora. Il s’agit d’un pain rond de fabrication artisanale, dont tous les ingrédients se veulent d’origine naturelle. Il paraîtrait également qu’il pétille au contact de l’eau. Personnellement, je ne l’ai pas constaté, mais ça m’indiffère totalement. Tant qu’il est efficace… Or, c’est bien le cas. La partie noire du savon contient du charbon et du cacao, afin d’exfolier et purifier. La partie verte sert à hydrater et apaiser. Enfin, la partie rose permet de réguler la production de sébum. Je n’ai étonnement aucun reproche à formuler envers ce savon. Si ce n’est son odeur. Neutre, elle aura pour unique défaut de ne pas vraiment sentir le propre, mais plutôt l’eau calcaire. Particulier.

Lire la suite « Double coup de cœur visage : le savon coréen Caolion et le soin Perfectly clean d’Estée Lauder »

Aussie 3 miracle oil
Beauté

Une huile miracle pour cheveux secs par Aussie ?

On n’entend plus beaucoup parler de la marque australienne Aussie, spécialiste des produits pour cheveux. Pourtant, il y a à peine un an son après-shampoing 3 Minutes miracle avait fait beaucoup de bruit… Suffisamment pour me donner envie d’aller plus loin et d’essayer la 3 Miracle oil.

 

P_20180509_213915

Quand je dis que j’ai les cheveux secs, ce n’est pas à la légère. Ils sont plus secs qu’un lézard mort sur le macadam par 35 degrés en plein mois d’août. Et puis, j’ai recours au balayage pour égaliser ma chevelure blondasso-châtain hétérogène. Mais aussi à des shampoings pigmentés pour maintenir la couleur. Bref, rien qui ne puisse arranger mon cas. Quand j’en parle autour de moi, on me répond : « Ben, t’as qu’à mettre de l’huile. » Sauf que. J’ai aussi les racines grasses. Cerise sur le gâteau de caca. Et même si je ne l’applique qu’aux pointes, rien à faire. L’huile me graisse irrémédiablement les cheveux.

Lire la suite « Une huile miracle pour cheveux secs par Aussie ? »

pourquoi j'ai arrêté de me faire les ongles
3615 CODE MY LIFE, Beauté

Pourquoi j’ai arrêté de me faire les ongles

Enfin, pas vraiment. J’avoue céder à une petite manucure semi-permanente de temps à autre. Puis, je continue à me vernir les ongles des pieds tout l’été. Toutefois, je ne pratique plus la manucure intensive pour parer mes ongles d’une jolie couleur tous les jours. Je vous explique pourquoi…

 

Parce que le vernis c’est cra-cra

Je vous ai déjà parlé de ce numéro de l’émission On n’est plus des pigeons, disparue depuis des écrans télé. Si elle est ancienne, elle n’en reste pas moins d’actualité. Le vernis à ongles contient bon nombre d’ingrédients chimiques pas vraiment sympathiques. Notamment le Dibutyl Phthalate, un plastifiant utilisé pour améliorer la tenue et la texture du produit, et dont il a été scientifiquement prouvé qu’il s’agit d’un perturbateur endocrinien. Citons aussi le Toluène, un solvant toxique, et le Formaldéhyde, durcisseur cancérogène. En contact avec les ongles, vous convenez que ce n’est pas l’idéal. C’est même pire lorsqu’on porte ses doigts à sa bouche.

Lire la suite « Pourquoi j’ai arrêté de me faire les ongles »