presque-30-ans
3615 CODE MY LIFE

Le jour où j’ai découvert que j’avais presque 30 ans

Il y a quelques temps, je vous racontais avoir découvert que je n’étais plus une ado. Néanmoins, je suis un peu longue à la détente, car il aura fallu attendre 2019 pour que je découvre que j’étais plus proche de la trentaine que de ma lointaine vingtaine…

C’est arrivé un soir d’hiver. Je me perdais sur YouTube – car oui en vieille jeune que je suis, je ne regarde plus ta télé préférant les divertissements pour moins de 16 ans – et par le truchement improbable de l’algorithme, je tombai sur les américains de React Channel. La vidéo était intitulée « Kids react to Madonna ». Et c’est ainsi que mon doigt boudiné vint se poser sur la vignette, me disant que forcément, les kids connaissaient Madonna (ben oui, quand même, merde !).

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris que non seulement, les kids ne connaissaient pas Madonna, mais en plus, ils semblaient particulièrement troublés par les images des clips de Like a prayer, Vogue, MusicRay of light… Autant de classiques de la musique contemporaine qui font et feront toujours vibrer mon petit cœur d’enfant des nineties biberonée à Parker Lewis. Vous comprendrez donc mon indignation. Non, mais franchement, on leur apprend quoi à l’école ?!

Lire la suite « Le jour où j’ai découvert que j’avais presque 30 ans »
Harcèlement scolaire
Culture & lifestyle

Un web document sur le harcèlement scolaire… Du point de vue des coupables

En France, le harcèlement scolaire touche environ 10% des collégiens. Ce chiffre suppose qu’il existe autant, sinon plus, de harceleurs. Seulement, on ne parle que très peu des coupables. Pourtant, leur témoignage peut aider à comprendre les causes de ce fléau, afin d’agir de manière optimale contre ces comportements.

 

Au travers de Bourreaux d’école, j’ai donné la parole aux coupables. Aux petits durs, aux rigolos, aux élèves populaires qui un jour, ont accablé un ou plusieurs de leurs camarades. Quitte à faire de leur vie un cauchemar. Humiliations, coups et injures : ils m’ont tout raconté. Bizarrement, aucun ne m’a paru particulièrement monstrueux, malgré la violence des situations décrites. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient de simples ados, inconscients des conséquences de leurs actes. Si inconscients, qu’ils ne pensaient pas à mal. D’où l’importance de mettre en place des actions de prévention. Mieux, de développer des solutions alternatives aux simples punitions, avant que la situation ne s’envenime. Ces solutions m’ont été présentées par des responsables de Marion la main tendue, une association, et Chagrin Scolaire, un groupement de psychopracticiens.

 

Lire la suite « Un web document sur le harcèlement scolaire… Du point de vue des coupables »