Maria Bamford
Culture & lifestyle

Pourquoi l’humoriste américaine Maria Bamford est devenue mon maître à penser

Je l’ai découverte avec la série Lady Dynamite, puis adorée dans son spectacle Old baby. Atteinte de troubles bipolaires, mais jamais défaitiste, Maria Bamford est une personne inspirante et inspirée. Cette comédienne méconnue en France mérite un petit coup de projecteur. Pourquoi ?

 

Parce que son humour est loin d’être conventionnel

Si vous ne connaissez pas la série Lady Dynamite, je vous préviens tout de suite : soit on adhère, soit on n’adhère pas. Vous allez avoir à affaire à des chiens qui parlent, à des ratons-laveurs qui mangent des tacos et à une hystérique qui lape son lait à même la table le matin. Et tout ceci se révèle autobiographique. Au début, j’ai été extrêmement déstabilisée par ce joyeux bordel ponctué, comme si ça ne suffisait pas, d’allers et retours dans le présent, le passé et le futur. Mais petit à petit, Maria Bambord m’a emportée dans son univers. Personnellement, j’ai toujours été sensible à l’humour absurde et aux vannes méta comme celles de Laurent Baffie dans Les Clés de bagnole. Pourtant, Lady Dynamite ne ressemble en rien à ce que je connais. C’est une petite pépite corrosive sous ses airs gentillets. À déguster avec attention et un brin de réflexion.

Lire la suite « Pourquoi l’humoriste américaine Maria Bamford est devenue mon maître à penser »

Publicités
Netflix
Culture & lifestyle

4 séries disponibles sur Netflix à binge watcher d’urgence

Je suis au chômage. Du coup, j’ai un peu de temps pour me perdre dans les méandres de Netflix. Et j’ai récemment eu quelques coups de cœur insoupçonnés pour des séries qui, d’ordinaire, m’auraient laissée de marbre. Vous voulez savoir lesquelles ?

 

glow

Glow

Dans le cas de Glow, j’aurais pu être la spectatrice idéale. J’aimais l’idée d’une équipe de catch féminin, composées de filles de toutes formes, de tous âges et de toutes origines. De plus, j’avais apprécié le divertissement desservi par Les Reines du ring, film français du même acabit. Pourtant, j’ai déchanté au premier épisode de Glow. J’ai trouvé l’action un peu désuète et la personnage principale pas charismatique pour deux ronds. Puis, je me suis laissée embarquer.

glow
Oui bon, te la pète pas non plus !

Plus l’intrigue avance, plus les thématiques sur la différence et les tabous encore tenaces dans les années 80 se développent. Pour ne rien gâcher, à l’exception de la très fade héroïne, les autres personnages sont tous hilarants. Je reprocherais cependant à la série de ne pas aller plus loin dans son propos ouvertement féministe. Ok, on parle de règles et on voit une femme faire un test de grossesse en détails… Mais il manque encore un peu de folie, on sent une légère retenue. Qui sera abolie, je l’espère, dès la saison 2.

 

Lire la suite « 4 séries disponibles sur Netflix à binge watcher d’urgence »

coup de blues automne
Culture & lifestyle

Mes trois remèdes aux petits coups de blues de l’automne

Personnellement, quand la température redescend et que les journées raccourcissent, mon moral est en dent de scie. Je ne suis pas seule dans ce cas. Peu importe ce qu’on traverse, les choses sont toujours plus agréables à vivre au soleil. Néanmoins, l’automne venu, on ne va pas se laisser faire. En espérant que ces trois petits conseils te feront du bien.

 

starbucks

Partir boire un Starbucks

Ou un thé dans ta pâtisserie préférée, un milk-shake chez Steak’n’shake, un litre de gasoil chez Total… Tant que ça te fait plaisir et que ça te pousse à sortir de chez toi. Non pas qu’un week-end à glander devant Netflix ne soit pas fort sympathique de temps en temps. Le souci, c’est que lorsqu’il commence à faire froid, on a moins envie de sortir et on reste à l’abri.

Netflix

Et c’est comme ça qu’on chope le coup de blues de l’automne. Au bout d’un moment, on s’ennuie, on stagne. Sortir juste pour se faire un petit plaisir, pas pour le boulot, pas forcément pour suivre ses potes, c’est bien meilleur pour le moral que de rester chez soi à creuser les coussins du canapé. Puis, ils viennent de ressortir le Pumpkin spice latte chez Starbucks. Alors, vous savez où me trouver.

 

Lire la suite « Mes trois remèdes aux petits coups de blues de l’automne »