3615 CODE MYLIFE, Culture & lifestyle, Girls & Pop Culture

Mes années lycée en une série, un film et un album

C’est la rentrée. Ma plus jeune cousine vient de passer les portes du lycée, me filant un petit coup de vieux au passage. L’occasion de ressasser les souvenirs d’une époque révolue. D’une adolescence passée, dont on ne se remet jamais vraiment…

 

How I met your mother

How I met your mother

Je suis restée fidèle à HIMYM jusqu’au bout. Devenue culte dès les premiers épisodes, la série s’est par la suite perdue dans les méandres de la surenchère, devenant une parodie d’elle-même. Pourtant, je l’aime d’un bout à l’autre. Parce qu’elle incarne toute une époque à mes yeux et qu’à l’instar d’un producteur devant sa poule aux oeufs d’or, je ne voulais pas voir la magie s’éteindre.

How I met your mother

Lire la suite « Mes années lycée en une série, un film et un album »

Publicités
podcasts
Culture & lifestyle, Girls & Pop Culture

3 podcasts à écouter dans le métro

On parle beaucoup de YouTube, mais assez peu de podcasts audio. Pourtant, certains sont à forte teneur en plaisir. En ce moment, la grisaille me déprime. Pour me booster un peu le moral et oublier la pluie, il m’arrive de glisser un podcast dans mes oreilles avant de prendre les transports en commun. Je vous propose la crème de la crème.

 

2 heures de perdues

2 heures de perdues

Ce podcast est déconseillé à tous les nageurs qui utilisent des écouteurs Bluetooth. En effet, le risque de boire la tasse après un éclat de rire est trop important. Le concept de 2HDP est simple : une bande de potes décortique un film réputé « pourri ». Si vous aimez les critiques cinématographiques poussées et soignées, passez votre chemin. On est là pour rigoler, sans chercher plus loin. Quoique, grâce aux anecdotes de Julie, on se surprend parfois à apprendre quelques petites choses sur l’industrie du cinéma. La critique reste cependant toujours cynique et pleine de mauvaise foi. Je vous recommande un peu d’abnégation et d’auto-dérision pour apprécier les épisodes centrés sur des films que vous avez aimés. J’ai fulminé au début de leur commentaire sur Drive, puis je me suis détendue. Parce que bon, ils m’ont quand même fait beaucoup de bien en me rejoignant sur Avatar… Contre l’opinion de la majorité. Alors bon, je leur pardonne.

Lire la suite « 3 podcasts à écouter dans le métro »

Last Christmas
Culture & lifestyle, Girls & Pop Culture

5 versions de Last Christmas pour se coucher moins bête

En cette période de Noël, certains airs nous trottent dans la tête. Vous connaissez tous le tube de Wham. Mais si, le groupe de George Michael dans les années 80. Laaaaast Christmas, I gave you my heeeeaaaart… Oui, je sens que ça vous revient. Récemment, Ariana Grande y est allée de sa propre interprétation. Et on ne peut pas dire que la starlette fasse dans l’originalité. En effet, cette chanson a connu de multiples reprises. De la plus évidente à la plus aberrante, en voici cinq déclinaisons.

 

La version la plus cheesy par Hilary Duff

Souvenez-vous, en 2001, une blonde aux cheveux gaufrés apparaissaient sur nos écrans. Cette blonde, c’était Lizzie Mc Guire, sous les traits d’Hilary Duff. En parallèle de cette sitcom, la star de Disney Chanel a également tenté une carrière musicale. Vous connaissez peut-être son tube So yesterday, mais beaucoup ignore qu’elle a sorti un album de chansons de Noël en 2002, Santa Claus Lane. J’en ai un peu honte aujourd’hui, mais j’aimais beaucoup la reprise de Last Christmas qui y figurait. Très conventionnelle, culcul la praline au possible, il n’empêche qu’un brin de nostalgie me pousse à la réécouter en cette période de fête. Et bon, on a fait bien pire à cette chanson par la suite…

Lire la suite « 5 versions de Last Christmas pour se coucher moins bête »

Playlist en questions
3615 CODE MYLIFE, Culture & lifestyle

Ma playlist en questions

J’ai trouvé ce tag musique sur YouTube et je l’ai trouvé fort sympathique. Malheureusement, je n’ai personne à taguer, mais on ne va pas se priver d’un tel plaisir pour autant !

 

Rachid Presque l'amour

Une chanson qui vous donne le sourire.

Presque l’amour de Rachid. Un chef d’œuvre du n’importe quoi. Je crois que les paroles ont été écrites les yeux fermés, en pointant des mots au hasard dans le dictionnaire.

Lire la suite « Ma playlist en questions »

chansons girly
Culture & lifestyle, Girls & Pop Culture

5 chansons girly que j’ai honte d’aimer

Comprenons-nous bien. J’adore le rock et j’écoute des trucs d’intello imbuvables. Ça ne m’empêche pas d’aimer passionnément certaines créatures pop, comme Madonna. Et parfois, je me perds dans une playlist girly affligeante. Après tout, je suis humaine.

 

Britney Spears – I wanna go (2011)

Attention ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : je n’ai absolument pas honte d’aimer Britney Spears. Non, j’adore Britney. J’aime même le single maudit Gimme more que j’avais acheté à sa sortie. Par contre, j’ai honte d’aimer cette chanson de Britney. Pour moi, Brit-brit ne s’est pas fourvoyée avec Black out, mais avec ce single. Pourtant, il figure sur un bon album ! Le pire, c’est qu’il est accompagné de l’un des clips les plus horribles de toute la carrière de la pop star. Elle y joue super mal et est habillée comme une ado, alors qu’elle a largement passé la trentaine. Bref, ridicule.

Britney Spears I wanna go

Lire la suite « 5 chansons girly que j’ai honte d’aimer »

Culture & lifestyle, Girls & Pop Culture

4 chansons réellement Girl power

Cet article n’évoquera ni Katy Perry ni les Spice Girls. Je ne suis pas snob, je me trémousse aussi toute nue chez moi en criant « So, tell me what you want, what you really-really want ? » Non, j’avais plutôt envie de vous présenter quelques titres un peu plus empreints de philosophie féministe. Message profond ou léger, voici quatre nanas à brancher sur vos Ipods.

 

chansons girl power

4. Donna Summer – Bad Girls (1979)

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais le disco des seventies était la musique des minorités exclues, communauté homosexuelle en tête. Parmi les êtres humains malvenus, on comptait (et on compte toujours) les prostitués. Dans Bad Girls, Donna Summer fait référence à la prostitution féminine. La chanson ne condamne, ni ne promeut, cette profession. Elle ne la cite même pas ouvertement. Elle signale juste à l’auditeur attentif que ces personnes existent au sein de la société, vivent et ressentent des émotions. Et ce, à une époque où la honte et l’exclusion était le seul mode de vie possible pour celles-ci. Tout ça à grands coups de « Tchouk Tchouk, haaa… BIP BIP ! »

Lire la suite « 4 chansons réellement Girl power »