Argent
3615 CODE MY LIFE

Ces raisons qui me poussent à penser que je ne gagne pas assez d’argent (étalage de mauvaise foi en règle)

Mon professeur de philosophie avait pour coutume de dire que le pauvre était celui qui manquait du superflu, et le miséreux, celui qui manquait de l’essentiel. Selon cette définition, je me considérerais comme pauvre. Une Cosette en haillons miteux et chausses de fortune.  Vous trouvez que j’exagère ?

 

Depuis que j’ai commencé ma carrière de journaliste, et encore plus depuis que je possède la carte de presse, j’ai entendu tout un tas de légendes urbaines au sujet de ma profession, toutes plus fantaisistes les unes que les autres. Nous serions outrageusement bien payés et corrompus de tous côtés. Pour être honnête avec vous, je gagne à peine plus que le Smic et j’attends encore le responsable politique prêt à me verser un faramineux pot-de-vin pour quelques belles lignes dans mon canard (non). Si j’avais su, je me serais épargnée des études ô combien épuisantes et difficiles. M’enfin… J’exerce tout de même le métier dont je rêve depuis 1997. Consolons-nous ainsi.

GIF eye roll
Mouuuuaaaaiiis

Lire la suite « Ces raisons qui me poussent à penser que je ne gagne pas assez d’argent (étalage de mauvaise foi en règle) »

Publicités
Primark Alice au pays des merveilles
Beauté

Make-up Primark : la palette Alice au pays des prix bas

Alors que je me promenais chez Primark, une petite chose m’a fait de l’œil… Une palette aux couleurs du Alice aux pays des merveilles de Walt Disney. Prix affiché : 12 euros. Ainsi tomba-t-elle dans mon panier.

 

Primark Alice au pays des merveilles

Douze euros ? Douze euros pour une palette ?! Pour adultes ? Comment est-ce possible ? La beautysta en moi aurait habituellement détourné les yeux. Toutefois, ce joli packaging noir à fleurs a eu raison de mon snobisme. Alice demeure l’un de mes classiques préférés. Alors bon, si cet objet ne trouve pas son utilité, au moins sera-t-il ravissant exposé sur ma coiffeuse. Oh, et puis comment ne pas trouver ce rouge à lèvres à croquer avec son raisin en forme de cœur ? Six euros ? Ni une ni deux, je l’ai embarqué aussi. 18 euros pour une palette et un rouge à lèvres… Ma foi, peut-être ai-je fait l’affaire du siècle ?

Lire la suite « Make-up Primark : la palette Alice au pays des prix bas »

Birkenstock
Culture & lifestyle

Une sombre affaire de Birkenstock

Lors de ma semaine de congé à Lyon, j’ai péniblement traîné mes guêtres dans les arrondissements de la capitale des Gaules. La chaleur épuisa vite mes pauvres petits coussinets, engoncés dans de mauvaises sandales. Sans m’en rendre compte, je me suis retrouvée avec une paire de Birkenstock aux pieds.

 

Birkenstock
Mes pieds. Une allégorie.

Fut un temps, je pouvais à mes pieds supporter n’importe quoi. Baskets chinoises douteuses, sandales de plastique, talons vertigineux… Rien ne m’arrêtait. Malheureusement, la malédiction familiale des pieds pourris m’a rattrapée. En vacances, alors que je crapahutais sur les pavés du Vieux-Lyon, mes sandales Chaussea ont soudainement rétréci. Mes deux nougats boursouflés par la chaleur avaient désormais l’air de gros rosbifs. Malmenée et rougeaude, leur chair saucissonnée entre les sangles de mes souliers d’infortune semblait prête à imploser. Or, je voulais marcher, courir les boutiques et danser le zouk avec ma copine Barbara.

Francky Vincent
Oui, quand on me dit « zouk », je pense « Francky Vincent ». Excusez-moi…

Lire la suite « Une sombre affaire de Birkenstock »

tendances beauté qui m'insupportent
3615 CODE MY LIFE, Beauté

Ces trois tendances beauté qui m’insupportent

Bien sûr, tout le monde a le droit de suivre la mode. Chacun fait ce qui lui plaît. Néanmoins, certains voudraient nous faire croire que les tendances sont impératives, qu’il est nécessaire de les suivre pour ne pas paraître négligé, has-been ou que sais-je encore. Tout ceci relève du vaste mensonge. La preuve par trois.

 

maquillage sourcils

Se maquiller les sourcils

Voilà bientôt deux ans que les magazines féminins nous rabâchent qu’il est absolument nécessaire de se maquiller les sourcils. Comme ici, où Gala laisse entendre que pour avoir un beau sourcil, il ne faut pas négliger le crayon. Lors de ma dernière épilation au Brow bar de Benefit, l’esthéticienne m’a carrément engueulée parce que je ne me maquillais pas les sourcils, arguant le fait qu’il s’agit « du minimum syndical en terme de maquillage. » Primo, de quoi je me mêle ? Et secundo, il n’existe aucun « minimum syndical » en beauté. Chacun est libre de se maquiller comme il l’entend, voire même de ne pas se maquiller du tout. Personnellement, le maquillage constitue mon petit quart d’heure de plaisir du matin. Mais je peux tout à fait concevoir que certaines n’éprouvent aucun enthousiasme à se maquiller et préfèrent laisser ça aux autres.

Maquillage sourcils
Moi, les sourcils maquillés. J’exagère à peine.

D’autre part, comme de nombreuses filles, j’ai les sourcils longs, épais et bien noirs. Sur une peau très pâle. Alors ajouter du maquillage là-dessus me donne un faux air soit de Frida Kahlo, soit de méchante sorcière Disney. C’est trop, pas du tout naturel et ça ne me va absolument pas. Je me sers éventuellement d’un peu de gel transparent quand mes sourcils se montrent hirsutes, mais rien de plus. Je ne suis pas seule dans ce cas de figure, loin de là ! Le maquillage pour sourcils doit répondre à un besoin et, comme tout maquillage, à une envie. Ma mère, par exemple, perd ses sourcils avec l’âge. Dans ce contexte, Benefit est devenu son meilleur ami. De même pour les personnes aux sourcils trop clairs, peu fournis, qui n’en aiment pas la forme ou qui ont simplement envie qu’ils soient parfaitement dessinés. Chacun voit midi à sa porte. En aucun cas le coup de crayon doit relever de l’obligation.

Lire la suite « Ces trois tendances beauté qui m’insupportent »

Culottes leaks
Culture & lifestyle

Sauve tes fesses et la planète avec les culottes made in France de Leax

La marque lyonnaise Leax a lancé une campagne sur Ulule début juillet. Le but ? Financer la création d’une collection de culottes bio, respectueuses de l’environnement et 100 % made in France. J’ai rencontré le fondateur de la marque, Clément Lacour, dans son showroom du village des créateurs lyonnais.

 

Culotte Leax
Clément Lacour et Margot Bruno, chargée de communication

Depuis sa création en 2015, Leax a pour objectif de soutenir à la fois la production française et la défense de l’environnement. « Notre marque s’engage à n’utiliser que des matières naturelles ou recyclées, explique Clément Lacour. Puis, tous nos vêtements sont 100% français. Nos ateliers sont basés à Nantes et les fabricants de tissu, à Troyes et dans le Nord. » La jeune entreprise investit principalement dans la préservation des paysages montagnards. Partenaire de l’association Mountain rider, elle finance des collectes de déchets dans les massifs alpins et pyrénéens. « C’est simple : vous achetez l’un de nos T-shirts, polos, robes ou tops et nous reversons à l’association de quoi ramasser 500g de déchets en montagne. »

Lire la suite « Sauve tes fesses et la planète avec les culottes made in France de Leax »

Maillot de bain
3615 CODE MY LIFE, Culture & lifestyle

Trouver un maillot de bain : mon parcours du combattant

Les beaux jours sont là. Et moi, je me traîne toujours un vieux maillot de bain à fleurs tout râpé et cinq fois trop large depuis que j’ai perdu du poids. Dès janvier, j’ai essayé d’en trouver un nouveau. Gros seins et dos fin ont transformé cette quête en véritable parcours du combattant. Je vous raconte.

 

Maillot de bain
Ma vieille guenille

Il est inenvisageable pour moi de porter un maillot deux pièces. D’une part, parce que je n’ai pas le ventre plat. Beaucoup de filles sont dans le même cas et demeurent fabuleuses en bikini. Personnellement, je n’ai pas tellement envie de dévoiler mon ventre. Chacun fait ce qu’il lui plaît. De plus, j’ai deux cicatrices d’appendicite visibles au flanc gauche et sous le nombril. Et je les trouve très moches. Enfin, j’ai des seins lourds et imposants et je n’aime pas trop me promener en soutien-gorge devant la populace. C’est pourquoi je suis partie à la recherche d’un maillot une pièce.

Lire la suite « Trouver un maillot de bain : mon parcours du combattant »

Veryfit Fitbit
Culture & lifestyle

Un bracelet type Fitbit vraiment pas cher : je teste le Veryfit

Vous connaissez le Fitbit ? Il s’agit d’un bracelet connecté qui permet, dans sa version la plus avancée, de mesurer votre activité physique, votre masse musculaire et votre temps de sommeil. Comme j’essaye de m’entretenir un minimum, je m’y suis intéressée. Seulement, dépenser plus de 100€ dans un équipement, alors que je ne suis pas une grande sportive, ne m’enchantait guère. Heureusement, j’ai trouvé une alternative sur Aliexpress : le Veryfit.

 

veryfit-fitbit

Comme le Fitbit, le bracelet Veryfit fonctionne en bluetooth, synchronisé avec une application mobile. Il dispose d’une très bonne autonomie (plus de deux jours sans charge) et est équipé d’un podomètre. Moins perfectionné que son célèbre homologue, il calcule simplement notre nombre de pas et traduit ce chiffre en kilomètres, temps d’activité et calories dépensées. Il peut donc se révéler très utile pour les adeptes du running. Personnellement, ce n’est pas mon cas. Il me convient pourtant parfaitement, car je voulais juste avoir un aperçu de mon activité physique en dehors de mes séances de sport et lors de mes longues promenades. De toute façon, il a beaucoup de mal à détecter les activités autres que la course et la marche. Par exemple, ma séance de fitness matinale dure 30 minutes. Or, mon Veryfit n’enregistre que 10 minutes d’activité, bien que j’ai transpiré au moins six litres d’eau.

Lire la suite « Un bracelet type Fitbit vraiment pas cher : je teste le Veryfit »