Les Nouvelles aventures de Sabrina sur Netflix
Culture & lifestyle

Faut-il regarder Les Nouvelles aventures de Sabrina sur Netflix ? Analyse d’une fan de la première heure

Il y a maintenant plusieurs mois, je vous témoignais mon inquiétude quant aux prochains reboots de Sabrina et Buffy. Depuis, l’apprentie sorcière de mon cœur a fait son grand come-back sur Netflix. La fan hardcore de la première sitcom a-t-elle été séduite ? Réponse.

 

Avant de de détailler plus explicitement mon avis sur ladite série, il faut que vous compreniez à quel point je suis fan de Sabrina. Je l’aime tellement que mon chien a pour nom de famille « Saberhagen ». Je l’aime tellement qu’adolescente, je me maquillais comme elle. Je l’aime tellement que j’ai pointé désespérément mon doigt pendant des années en espérant que des paillettes en sorte. Je l’aime tellement que lorsque la nouvelle série est apparue sur nos écrans, nombre de personnes de mon entourage m’ont envoyé des messages pour savoir : « Alors, alors, ALLLOOORRRS ?! » Alors, oui. C’est bon. La fangirl #1 en France vous autorise à vous ruer sur cette production Netflix.

Les Nouvelles aventures de Sabrina

Dark

Le mot est lâché : cette nouvelle version de Sabrina se veut résolument plus « dark » que la sitcom de notre enfance. Une déception pour certains, un renouveau jouissif pour d’autres. Néanmoins, ce changement radical d’ambiance n’est pas pure folie créative des seules écuries Netflix : avant de connaître un reboot à la télévision, Sabrina a d’abord subi un sérieux lifting en comics. En effet, l’apprentie sorcière fait partie des classiques des éditions Archie comics, également à l’origine de Riverdale. Or, l’héroïne était restée plus au moins inchangée depuis les années 60. Du moins, jusqu’en 2014 : date de sortie de la nouvelle BD Chilling adventures of Sabrina. Dès lors, le public a dit adieu à la mignonne et insolente adolescente qui apprend sans cesse de ses erreurs. Et bonjour à la jeune fille assoiffée de vengeance, torturée entre rituels sataniques, orgies et cannibalisme.

Lire la suite « Faut-il regarder Les Nouvelles aventures de Sabrina sur Netflix ? Analyse d’une fan de la première heure »

Publicités
Films d'horreur méconnus
Culture & lifestyle

4 films d’horreur méconnus pour une soirée pop-corn sanglante

Pour ceux qui l’ignorent, le slasher se définit comme un sous-genre de l’horreur, dont les films content tous l’histoire d’un groupe de personnes massacrées une à une par un tueur psychopathe. Si vous êtes comme moi et que vous en avez déjà mangé des kilomètres de pellicule, je vous propose une sélection de quatre films moins mémorables qu’Halloween, mais tout aussi délectables. Peut-être y trouverez-vous une pépite oubliée.

 

Urban Legend

Urban Legend (Jamie Blanks – 1998)

Certainement le plus connu de cette sélection de méconnus, Urban Legend fait partie de cette avalanche de slashers que nous avons pu observer à la fin des années 90 après le succès de Scream. Avalanche que certains appelleront « second âge d’or du slasher », le premier âge d’or étant survenu dans les années 70, subséquemment à la déferlante Halloween. Perso, en fait de second âge d’or, je parlerais plutôt de « foire-aux-ados-en-chaleur-surfant-sur-la-vague-Scream ». Et Urban Legend en demeure un fier représentant. Car oui, s’il n’a pas marqué les esprits, c’est bien parce que ce film n’est pas un chef-d’oeuvre. Toutefois, je crois que parmi les pires pustules cinématographiques de son époque, il compte parmi les plus agréables à regarder.

Par nostalgie d’abord, puisqu’il cumule tous les poncifs tendance des nineties. Pour son idée de départ ensuite, parce qu’elle n’est pas si mauvaise en soi. Peut-être légèrement pompée sur Candyman, mais dans une moindre mesure qu’il ne se nourrit telle une sangsue à la jugulaire de Scream. Revenons-en au pitch initial. Les étudiants et héros de ce film sont tous assassinés selon les légendes urbaines narrées par l’un de leur professeur. J’aime beaucoup ce synopsis. Dommage que le film l’ait oublié en cours de route. Les légendes urbaines deviennent rapidement anecdotiques et s’effacent derrière la quête du tueur. Urban Legend reste toutefois un agréable divertissement, idéal pour se marrer entre potes un soir d’ennui.

 

Lire la suite « 4 films d’horreur méconnus pour une soirée pop-corn sanglante »