Grain de milium
Beauté, Culture & lifestyle

Comment je suis devenue chirurgienne esthétique en retirant un grain de milium sous mon œil droit (expérience à ne reproduire sous aucun prétexte)

Il était là depuis environ un mois. Et puis, un soir d’ennui, j’ai décidé de lui régler son compte. Mon grain de milium a disparu. Néanmoins, je me suis rapidement rendue compte de ma bêtise, que j’estime en tout point semblable à celle du joggeur parti courir en pantalon de cuir.

 

Ce matin-là, encore embrumée des songes de la nuit, je me suis traînée cahin-caha jusqu’au miroir de la salle de bains. Je m’adonne à ce rituel tous les matins. Avant d’avaler quoi que ce soit, j’examine mon faciès froissé par les draps dans le miroir. Sûrement pour évaluer l’étendue des dégâts avant le ravalement de façade de rigueur. Bref, passons. Ce matin-là donc, je découvrais avec horreur une aspérité disgracieuse sous mon œil droit. Petite boule de suif jaunâtre installée sur mon cerne, dure et solidement accrochée à son rocher.

bouton GIF

Je la pris en premier lieu pour un bouton. Troublée par cette vision, j’entrepris donc de me laver les mains, pour mieux m’en aller percer la bête à grand renfort d’ongles manucurés – oui, tout ce récit s’annonce fort dégueulasse. Force m’a été de constater que la chose demeurait indélogeable, telle une tique gorgée de sang sur le testicule de mon chien. « Bon ben, je m’en irais bosser avec ce trouble-fête sous la rétine, jusqu’à ce qu’il soit bien mûr et juteux ce soir », me dis-je avant d’avaler mon ginger shot et mon pudding de chia coco (je suis blogueuse, je me dois de manger des trucs healthy chelous).

Gwyneth Paltrow
Fais pas genre Gwyneth, on sait que t’as des boutons même si tu manges de la baie de goji à tous les repas

Lire la suite « Comment je suis devenue chirurgienne esthétique en retirant un grain de milium sous mon œil droit (expérience à ne reproduire sous aucun prétexte) »

Publicités
Metz
Culture & lifestyle

Quelques bonnes raisons d’apprécier la belle ville de Metz

C’est avec surprise que j’ai découvert les réactions au premier volet de ce diptyque sur Metz. En effet, les Messins ont, en grande majorité, soutenu mon discours. Or, je les pensais plus chauvins. Néanmoins, je suis certaine que cette liste de compliments dithyrambiques sur notre belle ville leur ira tout de même droit au cœur.

 

1. C’est un bar messin qui a créé le Spritz mirabelle. T’en bois un, tu chantes. T’en bois deux, tu danses le zouk frénétiquement en vociférant des insultes sur la place d’Armes. Toutefois, le cocktail demeure des plus savoureux.

2. Bien qu’elle ne soit pas aussi grande que Paris ou Marseille, Metz n’a pas à rougir de l’immense variété de ses restaurants. Mets d’exception chez La Ville de Lyon, vietnamien chez Banh Bao, japonais chez Osaka, indien chez La Vallée du Kashmir… Le choix  est vaste et les repas somptueux.

Restaurant GIF

Lire la suite « Quelques bonnes raisons d’apprécier la belle ville de Metz »

Ne jamais emménager à Metz
3615 CODE MY LIFE

Quelques bonnes raisons de ne jamais emménager à Metz

Je fais preuve de mauvaise foi car, parfois, ma vie lyonnaise me manque. Lorsque je m’imagine pouvoir rôtir au soleil sur les quais du Rhône alors que j’arpente la Moselle, je commence à dresser la liste des défauts de ma ville lorraine natale… Chers amis Messins, avouez que je n’ai pas tort et que ces quelques désagréments vous donneraient parfois envie de faire vos cartons pour déménager loin, très loin de la cité du Graoully.

 

1. La place de cinéma grand public coûte 11,90 euros plein tarif. La faute à un monopole de Kinepolis. Certains de mes collègues ont sérieusement envisagé de vendre un rein pour aller voir le dernier Spielberg.

Lire la suite « Quelques bonnes raisons de ne jamais emménager à Metz »

Netflix
Culture & lifestyle

Soirées Netflix et tasse de thé : tant de séries et trop de temps à tuer

Netflix est une abomination pour qui, comme moi, vit seul(e) et est insomniaque. Lorsque péniblement, je ne parviens pas à fermer l’œil, la tentation devient trop forte. Le poison Netflix s’immisce dans mes veines et je binge watche jusqu’à m’effondrer de sommeil.

 

Ainsi donc, j’enchaîne les épisodes. Maintenue en haleine par les aventures de ces héros et héroïnes cathodiques, je ne vois plus le temps passer. Cependant, la sensation la plus terrible n’est pas d’affronter ma journée de travail avec seulement trois heures de sommeil dans les pattes. Non, le plus épouvantable et fatal constat est de m’apercevoir que j’ai visionné le dernier épisode. Ce triste moment, cette petite mort sonne comme un abandon. Toutefois, Netflix se révèle génialement vicieux. Par le biais de ses suggestions, je découvre rapidement de nouveaux terrains de jeu. Malédiction de l’algorithme.

Crazy ex girlfriend

Le retour de Crazy ex girlfriend

Tout a commencé ainsi. J’avais quelques temps délaissé mon abonnement Netflix, après avoir dévoré la tant attendue dernière saison d’Unbreakable Kimmy SchmidtTMC venait de relancer le Burger QuizNew-York Unité spéciale avait repris. Mes préoccupations télévisuelles avaient viré de bord. J’étais retournée aux circuits traditionnels. Et puis, ce grand malheur arriva. Un événement qui allait à nouveau insérer profondément mon doigt dans l’engrenage Netflix. Une notification, quelques mots. « Crazy ex girlfriend : nouveaux épisodes ».

Crazy ex girlfriend

Lire la suite « Soirées Netflix et tasse de thé : tant de séries et trop de temps à tuer »

eau de rose
Beauté

Se nettoyer le visage à l’eau de rose… Histoire d’un amour

Lors de ma dernière excursion dans ma très chère ville de Lyon, mes deux meilleurs amis m’ont emmenée chez Aroma zone, boutique de cosmétiques naturels. J’ai bien cru défaillir en découvrant les immenses étalages de produits cosmétiques. L’un de leurs trésors a particulièrement ravi mon cœur : l’hydrolat de rose.

 

Alors qu’il y a de cela à peine quelques mois, je me fichais éperdument de la composition des produits que je pouvais étaler sur ma peau, j’ai soudainement souffert de crises de panique, à l’idée que mon déodorant puisse me filer le cancer, ma crème de jour le paludisme et mon rouge à lèvres, le typhus. La nuit, je me réveillais en sueur, avant de vérifier que je n’étais pas couverte de bubons. Afin de retrouver une qualité de sommeil décente, j’ai peu à peu remplacé certains produits de beauté par des équivalents plus « sains ».

Healthy GIF

Lire la suite « Se nettoyer le visage à l’eau de rose… Histoire d’un amour »

été caniculaire
3615 CODE MY LIFE

Chronique d’un été caniculaire : mon royaume pour un peu de fraîcheur

Si, en ce mercredi 8 août 2018, la température extérieure se veut plus clémente, les jours passés ont, pour ma part, rimé avec sueur et dessèchement. Une seule pensée habitait mon esprit hébété par la moiteur ambiante : retrouver la douceur angevine d’un endroit frais.

 

été caniculaire

Vendredi, 19 h 30. Devant mon écran.

Décidée à mettre à jour ce maudit blog, j’ai installé mon ordinateur sur la table de la salle à manger. Pourtant, je reste là, debout, incapable de m’asseoir. La sueur perle à mon front. Dans un ultime effort, j’ai enfilé un débardeur de coton et un short – court, le plus léger possible. Je n’ai pas moins chaud pour autant. Je redoute l’instant fatidique où, lasses, mes pauvres cuisses moites vont fatalement adhérer au simili cuir rouge qui recouvre l’assise de mes chaises. Ces chaises, encore l’une de mes brillantes idées. Des trésors vintage du milieu des années 70… Tu parles ! J’aurais mieux fait d’acheter deux paires d’Ypperlig chez Ikea !

été caniculaire

Lire la suite « Chronique d’un été caniculaire : mon royaume pour un peu de fraîcheur »

ginger shot
Culture & lifestyle

Recette de Ginger shot conçue pour calmer mes crises de manque causées par la susdite boisson

Je cultive une passion pour le gingembre. Alors, quand j’ai eu vent de la tendance Ginger shot, je me suis ruée chez Monoprix pour déguster le fameux sésame. N’étant pas Crésus ni Rockfeller, je n’ai toutefois pu me résoudre à investir dans une cure quotidienne à trois euros le shot. Une seule solution s’offrait à moi : fabriquer le précieux élixir.

 

Aux États-Unis, ça a rué dans les brancards, lorsque la pop star Selena Gomez a révélé ingurgiter tous les matins sa petite dose de gingembre. Commercialisé chez nous par les marques So natural ou Yumi, le Ginger shot se compose, outre de gingembre, de jus de pomme et/ou de ciron. Consommé le matin à jeun, il est censé nous filer une bonne claque dès le réveil, mais aussi nous nettoyer le tube digestif. D’après mes sources, le gingembre aurait également des effets bénéfiques sur les courbatures, le cholestérol, le système respiratoire, les ulcères, l’arthrite, les allergies… Et j’en passe. Selon certaines légendes, il serait aussi aphrodisiaque. Bref, le ginger shot, ça fait du bien par où ça passe.

ginger-shot

Lire la suite « Recette de Ginger shot conçue pour calmer mes crises de manque causées par la susdite boisson »