Culture & lifestyle

[#BruleTaGraisse] Deuxième semaine de régime moins motivée

Deuxième semaine du suivi de mon rééquilibrage alimentaire… La motivation s’est un peu perdue, mais les excès ont vite été rattrapés. Toujours avec l’espoir de perdre un peu de poids.

Au menu cette semaine

Pour info : mes petit-déjeuners et repas du soir sont assez peu variés. C’est pourquoi je n’en mets que peu de photos, puisqu’il m’arrive de manger plusieurs fois la même chose matin et soir.

Lire la suite « [#BruleTaGraisse] Deuxième semaine de régime moins motivée »
Publicités
Coups de cœur séries cinéma livres
Culture & lifestyle

Série / Ciné / Livres : quoi voir, quoi lire en attendant le printemps ?

Théoriquement, il est arrivé. Néanmoins, chez moi, le printemps se fait encore attendre. Et les températures glaciales donnent plus envie de rester sous la couette, un livre sous la main ou une série devant les yeux. Difficile de se motiver à bouger, sauf peut-être pour un ciné…

Santa clarita diet

❤ La série : Santa Clarita Diet (Netflix)

Pourquoi sortir, alors que la nouvelle saison de Santa Clarita Diet vient de débarquer sur Netflix ? À tous ceux qui auraient raté cet improbable OVNI télévisé, je réponds par un soupir. Enfin, comment est-il possible d’être passé à côté de Drew Barrymore en charmante mère de famille, agent immobilière émérite qui, le soir venu, mange des gens malintentionnés pour survivre ? Encore une histoire de zombie ? Que nenni ! Santa Clarita Diet s’offre le luxe de l’originalité en mettant en scène une malédiction ancestrale qui pousse à un cannibalisme contraint. Le tout, dans une banlieue américaine cossue rappelant Wisteria Lane.

Lire la suite « Série / Ciné / Livres : quoi voir, quoi lire en attendant le printemps ? »
Culture & lifestyle

[#BruleTaGraisse] Ma première semaine vers la perte de poids

Je suis un rééquilibrage alimentaire depuis janvier. Malgré tout, je ne perds que difficilement du poids. C’est pourquoi j’ai décidé de vous raconter mon régime semaine après semaine, autant pour m’imposer une discipline que pour partager motivation, menus équilibrés et recettes.

La démarche

régime

Photo de Lisa Fotios sur Pexels.com

Avant toute chose, je tiens à repréciser qu’il s’agit, dans mon cas, moins d’un régime que d’un rééquilibrage alimentaire. En effet, je n’ai pas tellement tendance à manger des repas industriels ou même trop gras. Ma prise de poids est due au délicieux paquet d’Oreo de 16h15 et à la soirée soupe de légumes qui se transforme en soirée fromages et chocolat. Une affaire de craquage et de quantités, donc. Vous ne trouverez donc pas ici de menus à faibles calories, mais plutôt à bonnes calories ! Cependant, le but de ce challenge, sobrement nommé #BruleTaGraisse, n’est pas d’imposer ma méthode, mais de se motiver et de partager. Je suis donc ouverte à toutes vos suggestions de menus et vive-versa ! En pratique, je publierai tous les samedis mes repas de la semaine, à la fois sur le blog et sur Instagram, tirerai un bilan des points positifs et négatifs, puis vous proposerai la meilleure recette de la semaine. À vous ensuite d’échanger pour enrichir cette expérience 😉

Lire la suite « [#BruleTaGraisse] Ma première semaine vers la perte de poids »
On va voir quoi au ciné ?
Culture & lifestyle

Ego-trip mal assumé, voyage mélancolique ou horreur intellectualisée ? On va voir quoi au ciné ?

Ça y est : les beaux jours reviennent, le printemps pointe enfin le bout de son nez. Sauf que. Cette saison, j’ai plutôt envie d’entretenir ma pâleur et de m’enfermer dans les salles obscures. De ce fait, je débriefe mes dernières séances.

Ma vie avec John F. Donovan (Xavier Dolan)

Soupir, soupir… Exaspération, exaspération… Deux heures pour ne rien dire, hormis s’éterniser sur un message simpliste et surtout brasser les clichés récurrents de Dolan qui, au départ, donnaient pourtant au réalisateur toute sa poigne. Le récit s’épanche sur la correspondance entre un acteur de séries télévisées et un tout jeune fan, également acteur en devenir. Si le film veut nous faire comprendre que la célébrité a malheureusement un prix, il nous perd en cours de route en voulant trop en dire, mais sans en faire assez. Effectivement, le problème majeur de Ma vie avec John F. Donovan réside en ce mélange extrêmement mal dosé et indigeste de thématiques, jetées là comme tant d’embryons d’idées, mais jamais développées.

Lire la suite « Ego-trip mal assumé, voyage mélancolique ou horreur intellectualisée ? On va voir quoi au ciné ? »
J'aime trop le maquillage pour vire sans... Et alors ?
3615 CODE MY LIFE, Culture & lifestyle

J’aime trop le maquillage pour vivre sans… Et alors ?

Je peux tout à fait sortir faire mes courses avec 18 couches de fond de teint et une paire de faux-cils tout sauf naturels. J’assume aussi très bien d’aller travailler avec seulement un petit trait de liner sur la paupière. Néanmoins, vous ne me verrez jamais en public sans une once de maquillage. Et je ne vois pas où est le problème.

Urban Decay Naked palette
Ma Naked témoigne de mon amour infini pour les fards

Dans mon esprit, c’est presque devenu une question de décence. Je me sens toute aussi nue et débraillée sans maquillage que sans culotte sous ma mini-jupe. Très étrangement, ce raisonnement ne dépasse pas le cadre très restreint de ma petite personne. En effet, vous pouvez vous promener sans culotte à l’aube d’une révolution prochaine ou afficher fièrement une peau naturelle sans même une trace de mascara, vous n’observerez de ma part pas le moindre signe de mépris. Chuis comme Mc Do : venez comme vous êtes, je vous prends tel quel. Néanmoins, si vous commencez à pouffer à mon énième raccord poudre ou check-up crayon khôl, là clairement, on ne va plus être copains.

Lire la suite « J’aime trop le maquillage pour vivre sans… Et alors ? »
Comment prendre du poids de manière malsaine
3615 CODE MY LIFE, Culture & lifestyle

Comment prendre du poids de manière parfaitement malsaine (mes conseils à ne pas suivre)

On ne va pas tourner autour du pot : récemment, j’ai pris 20 kilos. 20 kilos de gras, de sucre et de mauvaises habitudes. Comment aurais-je pu éviter cette tragédie ? En ne suivant pas la stratégie destructrice que je vous décris aujourd’hui.

déprime

Se laisser aller à la déprime

Je pense pouvoir vous révéler sans tabou souffrir d’une dépression chronique. Bien malheureusement, nous sommes une majorité de Français à vivre avec ce trouble. Et ce, pour diverses raisons liées au contexte socio-économique actuel. Quoiqu’il en soit, un grand nombre de ces mêmes Français viennent à en perdre l’appétit. À mon grand désarroi, ce n’est pas mon cas. Ce que j’envie la diète psycho-somatique de certains ! Car dans mon cas, dépression rime avec paquets d’Oreo et carrés de beurre.

manger
Moi, au buffet asiatique

D’autant plus que, pour ma part, le cafard s’accompagne aussi d’une flemmingite aiguë doublée d’un syndrome de « je m’en tamponne le coquillard » sévère. Peu importe si je dois m’habiller de guenilles et manger de l’air cette fin de mois : ce soir, j’en ai ras le sac. Alors, je commande pour 2 500 € de repas dans six restaurants différents et je me fais livrer chez moi. Burgers, tapas, parpaings, Paic citron… Tout y passe. Le problème, c’est que la scène se reproduit, soir après soir. Et mon royal postérieur s’élargit peu à peu.

Lire la suite « Comment prendre du poids de manière parfaitement malsaine (mes conseils à ne pas suivre) »
Culture & lifestyle

Drew, Ashton et Jennifer… Ces trois acteurs que j’aime bien malgré moi ?

Il est de ces acteurs que l’on cantonne à un genre. Vin Diesel et Stallone aux films d’action. Julia Roberts et Sandra Bullock aux comédies romantiques. Bien que la réalité soit plus nuancée, on ressent une certaine culpabilité lorsqu’on se surprend à les apprécier. Pourtant, rien n’entache mon amour pour Drew Barrymore, Ashton Kutcher et Jennifer Aniston.

Ashton Kutcher

Un si bel Ashton

Dans mon précédent emploi, j’avais accroché une jolie photo d’Ashton Kutcher au dessus de mon bureau, afin de détendre mon regard et réchauffer les cœurs. L’une de mes collègues m’avait alors questionnée sur l’identité de ce bel Adonis. Ma réaction fut sans appel : « Comment ?! Tu ne connais pas Ashton Kutcher ?! Mais, t’as dormi pendant toutes les années 2000 ou quoi ?! » Car oui. Lors de mes jeunes années, Ashton était LE beau gosse d’Hollywood. De That 70’s show à Valentine Day, nous étions toutes en pâmoison devant ce corps d’athlète et cet air nigaud perpétuel. Très étrangement, je faisais partie du nombre, alors qu’Ashton n’est pas réellement mon genre.

Lire la suite « Drew, Ashton et Jennifer… Ces trois acteurs que j’aime bien malgré moi ? »