Culture & lifestyle

Drew, Ashton et Jennifer… Ces trois acteurs que j’aime bien malgré moi ?

Il est de ces acteurs que l’on cantonne à un genre. Vin Diesel et Stallone aux films d’action. Julia Roberts et Sandra Bullock aux comédies romantiques. Bien que la réalité soit plus nuancée, on ressent une certaine culpabilité lorsqu’on se surprend à les apprécier. Pourtant, rien n’entache mon amour pour Drew Barrymore, Ashton Kutcher et Jennifer Aniston.

Ashton Kutcher

Un si bel Ashton

Dans mon précédent emploi, j’avais accroché une jolie photo d’Ashton Kutcher au dessus de mon bureau, afin de détendre mon regard et réchauffer les cœurs. L’une de mes collègues m’avait alors questionnée sur l’identité de ce bel Adonis. Ma réaction fut sans appel : « Comment ?! Tu ne connais pas Ashton Kutcher ?! Mais, t’as dormi pendant toutes les années 2000 ou quoi ?! » Car oui. Lors de mes jeunes années, Ashton était LE beau gosse d’Hollywood. De That 70’s show à Valentine Day, nous étions toutes en pâmoison devant ce corps d’athlète et cet air nigaud perpétuel. Très étrangement, je faisais partie du nombre, alors qu’Ashton n’est pas réellement mon genre.

Ashton Kutcher

Il est de notoriété publique que je préfère les bruns plus matures, avec un petit côté bad boy sulfureux (David Duchovny, si tu passes par là…). Malgré tout, Ashton a conquis mon cœur de la manière la plus évidente qui soit… En me faisant rire. Encore aujourd’hui, je suis pliée en deux devant Hey mec, elle est où ma caisse ? ou Jackpot. Néanmoins, j’ai toujours décelé quelque chose de brillant chez cet homme… Impression confirmée au regard de sa prestation dans Jobs et de son combat contre la pédophilie. Ashton Kutcher demeure un acteur sous-estimé qui mérite pourtant toute notre admiration. Alors, saches que si tu veux me séduire, une soirée DVD avec Ashton et une boîte de Raffaelo feront l’affaire… Je pose ça là.

Drew Barrymore

Insaisissable Drew Barrymore

Parmi les trois acteurs cités ici, Drew Barrymore tient une place à part. En effet, la flopée de comédies romantiques dont elle s’est rendue coupable dans les années 90 ne l’ont pas empêchée d’être également reconnue pour ses projets plus ambitieux et ses honorables réalisations. Certains auront tendance à faire le distingo, affirmant aimer la Barrymore de Bliss et Donnie Darko, mais beaucoup moins celle de College attitude et Charlie’s Angels. Personnellement, j’aime Drew toute entière. Car dans cette variété réside éternellement sa force.

Drew Barrymore

En effet, son jeu d’actrice sublime n’importe quel film. Les teen movies avec Drew affichent résolument plus de caractère que leurs homologues. De même pour ses rôles les plus audacieux, où son autodérision affirmée saura apporter un brin de complexité au personnage. Effectivement, je ne suis pas convaincue que le scénario simpliste de Santa Clarita Diet aurait pu intéresser quiconque si le rôle principal avait été distribué à une autre actrice. À mon sens, Drew Barrymore est une interprète parfois dévaluée, mais dont le talent ne cessera jamais de nous dérouter.

Jennifer Aniston

Votez Aniston pour un monde de douceur

À mon sens, Jennifer Aniston incarne la lissitude as fuck, l’Américaine blonde la plus basique qui puisse exister… Oui, mais elle l’incarne si bien. On ne peut pas dire que l’actrice se soit franchement démarquée par un ou deux chefs-d’œuvres dans sa carrière. Néanmoins, en a-t-elle réellement besoin ? Jennifer Aniston est tour à tour une mère dynamique, une carriériste ultra lookée, une célibataire des beaux quartiers un peu maniérée… Et, personnellement, ça me va très bien. Un film avec Jennifer Aniston, c’est la promesse d’un moment doux, sans danger, dont on sait qu’on ressortira avec le cœur léger.

Jennifer Aniston

Mais ne vous méprenez pas. Tout ceci ne signifie pas qu’Aniston est dépourvue de talent. Au contraire. Dans son répertoire, elle excelle. Elle a su apporter une touche de piment au très fade Le Mytho avec Adam Sandler, son génie comique dans Les Miller, une famille en herbe et surtout, toute son humanité à Marley & moi. Un film mal-aimé, au scénario peut-être un peu entendu, mais d’une justesse incomparable pour qui vit avec un chien. Et que dire de sa prestation dans le récent Dumplin’, où elle incarne une ancienne reine de beauté, mal à l’aise avec les rondeurs de sa propre fille ? Non, sincèrement. Je pense qu’il faut avoir le cœur plus sec qu’un désert pour ne pas aimer Jennifer Aniston.

On se remate l’intégrale de Friends ?

signature
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.