Parfums et bougies d'automne
Beauté, Culture & lifestyle

Parfums et bougies d’automne pour moral en berne

Bien que l’été tarde à nous quitter, les journées raccourcissent. Le soir obscurcit plus tôt mes fenêtres et c’est exactement en cette période de l’année que je sens poindre le cafard automnal. Outre un thé au gingembre et des séances de yoga, certaines odeurs viennent égayer ma saison. Mon réconfort tient en quelques bougies et luxueux flacons.

 

« C’était l’automne. Un automne où il faisait beau. Une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique… » L’été indien, donc. Il a décidé de s’installer. De s’installer, mais d’inviter à la fête les matins glacés et les soirées fraîches de l’automne. Alors, je commence déjà à regretter la canicule que je maudissais il y a quatre mois. J’ai besoin de soleil, de lumière, d’encore un peu de chaleur. Heureusement, mon parfum d’été n’a pas encore dit son dernier mot. Oui, il me reste un fond d’Hibiscus palm d’Aerin, la nièce d’Estée Lauder. Un petit pschitt et je suis enduite de monoï, sous les palmiers, une pina colada à la main.

Parfum Ibiscus Palm d'Aerin et déodorant Schmidt's

Malheureusement, ce petit bijou au prix pourtant élevé a tendance à s’évaporer au fil de ma journée. Contrairement, très curieusement, à mon déodorant Schmidt’s coco-ananas, lui aussi très estival. Formulé spécialement pour les peaux sensibles, sa composition naturelle ne recèle aucun alcool ou sel d’aluminium. Pour ne rien gâcher, il sent bon la plage et les vacances. Et ce, de manière remarquable. Il imprègne agréablement tous mes vêtements. Néanmoins, une fois mon pyjama enfilé et mes volets baissés, je sens l’arrivée prochaine de la chute des feuilles. Alors, je me soulage d’une nuit d’insomnie et de cafard en allumant une bougie.

Bougies Primark

Deux trésors à petits prix signés Primark. Certes, leurs parfums se veulent peu raffinés et entêtants. Mais, aux grands maux les grands remèdes ! J’ai besoin d’une cure. Mon choix se porte alors sur Amber Jewel, la n°48, au miel et au bambou. À l’instar des fragrances précédemment citées, son parfum me rappelle la plage et mes crèmes hydratantes après-soleil. Et si jamais l’envie de printemps ne cesse de me hanter, je me rabats sur la n°43, Vintage blossom, à la fleur de lys et au chèvrefeuille. Son odeur me fait penser à la poudre de riz et au linge frais gorgé de soleil, étalé dehors. Surtout, elle me remémore ces beaux jours où il m’arrive d’en brûler aussi.

Parfum Black opium Yves Saint Laurent

Toutefois, je pourrais user de tous les stratagèmes possibles, le froid, la pluie et le brouillard finiront bien par s’abattre sur mon moral déjà bien irritable. Alors, il me faudra revêtir mon apparat olfactif d’hiver. Une gamme de parfums m’a toujours fait frissonner plus que les autres… Celle d’Yves Saint-Laurent. Ces fragrances respirent, à mon sens, toute la classe et l’élégance que jamais les escarmouches d’une Nina Ricci ou d’une Chloé ne pourront égaler. Excusez-moi, mais je n’aime sentir ni la petite fleur, ni le bonbon sucré. J’aime le poivre, les épices, le patchouli, le cèdre, la réglisse… Black Opium était fait pour moi. Son raffinement me conforte dans ma féminité les mois d’hiver ; lorsque je me trouve embourbée sous une doudoune, plusieurs gilets et 18 pulls.

Yankee Candle bougie Christmas cookie

Enfin, quand arrive le soir, je me réconforte en chien de fusil devant New-York unité spéciale. C’est à cette heure que l’envie d’un chocolat chaud, d’un chaï latte ou d’une simple tisane à la verveine me démange. Généralement, je ne trouve pas le courage de me lever pour aller préparer une quelconque boisson dans ma cuisine. Non, je préfère tendre le bras pour allumer une bougie. Les automnes fastes, j’aime m’enfoncer dans le cliché de la blogueuse et me réfugier dans l’odeur de pâte à gâteau de la célèbre Christmas cookie de Yankee Candle. Malheureusement, mes finances régulièrement dans le rouge me forcent bien souvent à me rabattre sur le parfum brownie des bougies Ikea. Moins vivace, mais tout de même délicieux.

Plus que quelques provisions, et je serais parée pour l’automne.
Olfactivement vôtre,

signature

Hibiscus palm d’Aerin (eau de parfum) – 102 € les 50 mL chez Printemps
Déodorant coconut Pineapple de Schmidt’s – 12 € sur My Corner B
Bougie n°48 Amber Jewel – 2,50 € chez Primark
Bougie n°43 Vintage blossom – 6 € chez Primark
Black Opium d’Yves Saint-Laurent (eau de parfum) – 88 € les 50 mL chez Sephora
Bougie Christmas cookie de Yankee candle – 12,60 € la petite jarre sur Notino
Bougie Brownie au chocolat – disponible cet hiver chez Ikea

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s