Gwyneth Paltrow
Culture & lifestyle

J’ai testé… Cuisiner comme Gwyneth Paltrow, aka la meuf à Iron man

Depuis quelques années, Gwyneth Paltrow est devenue un gourou. Gourou de la cuisine healthy et gourou de la cosmétique naturelle. Tant et si bien que faire un tour sur Goop – son site internet – peut s’associer, pour certains, à une procession de foi. Personnellement, j’étais sceptique. Finalement, je suis tombée à genoux devant la madone.

Gwyneth Paltrow Tout est simple recettes

Tout a commencé par une chaude journée d’été. La climatisation du bureau en panne, j’étais sur le point de me liquéfier. Quand soudain, une oasis. Les pages mode du magazine pour lequel je travaille étaient tombées. J’allais pouvoir m’en délecter. Et là, dans la rubrique « dressing », je l’aperçois. La Beauté naturelle by Goop – préface de Gwyneth Paltrow. Mon Dieu ! J’ignorais qu’on traduisait en français les ouvrages de la grande prêtresse ! Le soir même, je fouinai dans les rayonnages de la Fnac à la recherche de l’un de ses précieux recueils de recettes. Je les trouvai tous. Mon choix se porta alors sur Tout est simple et ses « délicieuses recettes pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner ».

Un brin d’exotisme

Pourquoi ce choix ? Et bien, parce que ce livre promettait des recettes exotiques rapides. Or, je raffole des cuisines du monde. Malheureusement, cet amour termine souvent la fourchette dans la tambouille à 3 5000 calories concoctée par le Viet-Namien en bas de chez moi. Parce que cuisiner pour moi toute seule, ça me chagrine. Je préfère aller au plus simple et au plus rapide. D’où cette magnifique ceinture de gras qui me ceinture les hanches depuis que je travaille assise derrière un bureau 98% du temps. Alors bon, peut-être que Gwyneth allait m’ouvrir tout un nouveau champ de perspectives. Peut-être que sous son aile, je prendrais plaisir à cuisiner des choses saines pour moi et moi seule.

Gwyneth Paltrow Tout est simple recettes
Avocado toasts parsemés de furikake

Effectivement, Gwyneth m’a ouvert les yeux. Tout en soignant mon palais. Et les accents asiatiques de ces recettes égayent mes fourneaux. Tant et si bien que je passe désormais un temps fou derrière mon plan de travail à élaborer poke bowls, ramens et soupes de riz… Je ne m’en lasse pas. J’ai été particulièrement conquise par un condiment d’origine japonaise, le furikake. Mélange sucré-salé à base de feuilles de nori et d’huile de sésame, on s’en sert pour assaisonner certains plats. Je pourrais en manger à pleines cuillerées. Malheureusement, cela anéantirait le côté diététique de la chose. Mais je suis tant envoûtée que si l’on me proposait soit d’en goûter une pleine bolée, soit de passer la nuit dans les bras du plus beau des hommes, je choisirais le furikake. Sans hésitation.

Saveurs rares et graisses saturées

Malgré ces belles découvertes et, effectivement, une simplicité d’exécution fort agréable, je reprocherais tout de même à Gwyneth de nous laisser parfois comme deux ronds de flanc face à ses listes d’ingrédients. En effet, peut-être qu’à New York, les épiceries fines et exotiques abordables se trouvent à chaque coin de rue. Or, en France, je peine énormément à récolter siracha, carthame et tamari, dont même les noms demeurent obscurs à mon esprit. Notez toutefois que j’ai découvert que le tamari était une sauce soja, grâce à l’une des rares indications en préface. Pour cette traduction destinée au marché français, on aurait apprécié plus d’annotations de la part de l’éditeur.

Gwyneth Paltrow Tout est simple recettes
Capio e pepe

D’autre part, le principe fondateur de la cuisine selon Gwyneth repose sur une simple équation : peu, voire pas de gras. Je serais de mauvaise foi si je prétendais que Tout est simple ne respecte pas ce précepte. Néanmoins, certaines recettes présentées comme healthy me paraissent des bombes caloriques. Par exemple, le délicieux Capio e peppe, sorte de salade de courgettes au poivre. Si l’on respectait les proportions de Gwyneth, on avalerait près de deux cuillères d’huile d’olive et 50 grammes de parmesan par personne. Je ne suis pas certaine que les diététiciens approuvent… Toutefois, c’est un tel délice que je pardonne volontiers à notre amie Pepper Potts. Après tout, une fois de temps en temps, c’est tellement bon…

En vous souhaitant un bon appétit,

signature

Suivez-moi sur Instagram ! Je poste les meilleures plats concoctés grâce au livre de la pétillante actrice sur ma story « Les Recettes Gwyneth ».

Tout est simple de Gwyneth Paltrow (Marabout) – 22,90 euros en libraire.

Publicités

1 réflexion au sujet de “J’ai testé… Cuisiner comme Gwyneth Paltrow, aka la meuf à Iron man”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s