Grain de milium
Beauté, Culture & lifestyle

Comment je suis devenue chirurgienne esthétique en retirant un grain de milium sous mon œil droit (expérience à ne reproduire sous aucun prétexte)

Il était là depuis environ un mois. Et puis, un soir d’ennui, j’ai décidé de lui régler son compte. Mon grain de milium a disparu. Néanmoins, je me suis rapidement rendue compte de ma bêtise, que j’estime en tout point semblable à celle du joggeur parti courir en pantalon de cuir.

 

Ce matin-là, encore embrumée des songes de la nuit, je me suis traînée cahin-caha jusqu’au miroir de la salle de bains. Je m’adonne à ce rituel tous les matins. Avant d’avaler quoi que ce soit, j’examine mon faciès froissé par les draps dans le miroir. Sûrement pour évaluer l’étendue des dégâts avant le ravalement de façade de rigueur. Bref, passons. Ce matin-là donc, je découvrais avec horreur une aspérité disgracieuse sous mon œil droit. Petite boule de suif jaunâtre installée sur mon cerne, dure et solidement accrochée à son rocher.

bouton GIF

Je la pris en premier lieu pour un bouton. Troublée par cette vision, j’entrepris donc de me laver les mains, pour mieux m’en aller percer la bête à grand renfort d’ongles manucurés – oui, tout ce récit s’annonce fort dégueulasse. Force m’a été de constater que la chose demeurait indélogeable, telle une tique gorgée de sang sur le testicule de mon chien. « Bon ben, je m’en irais bosser avec ce trouble-fête sous la rétine, jusqu’à ce qu’il soit bien mûr et juteux ce soir », me dis-je avant d’avaler mon ginger shot et mon pudding de chia coco (je suis blogueuse, je me dois de manger des trucs healthy chelous).

Gwyneth Paltrow
Fais pas genre Gwyneth, on sait que t’as des boutons même si tu manges de la baie de goji à tous les repas

Dieu merci, le Lock-it concealer de Kat Von D s’est révélé suffisamment couvrant pour dissimuler la couleur suspecte de cette infamie. À mon grand regret, il ne fut cependant pas capable de camoufler la forme bombée sous mes cils gracieux. Heureusement, je porte des lunettes de vue au cadre suffisamment épais pour pouvoir passer incognito parmi les gens exempts de toute difformité lymphatique. Néanmoins, l’affaire ne cessa de m’obséder jusqu’au soir. C’est donc au pas de course que je rejoignis mes pénates pour me ruer dans la salle de bains.

GIF réaction

Horreur, malheur ! La chose résistait encore et toujours aux assauts de mes doigts rageurs. Soudain, je m’arrêtai. Et si ce n’était pas un bouton ? Il vint alors à ma mémoire le souvenir de ma meilleure amie qui, au lycée, avait eu une imperfection semblable au coin de l’œil. Elle avait nommé cela « grain de sable ». Peut-être souffrais-je de la même pathologie ? Après plusieurs heures de recherches frénétiques, j’appris que le terme consacré était en réalité « grain de milium« . La chose qui me défigurait se révélait donc être « un amas de cellules mortes formant un micro-kyste sous la peau ». La science peut bien employer nombre de mots savants. Personnellement, j’appelle ça une « petite pute ».

grain de milium
Rassemblement de petites putes – huile sur toile (Je vous rassure, ce n’est pas moi sur la photo)

J’appris également que la petite pute pouvait être causée par une crème trop riche. Je me tournai alors vers ce foutu soin contour de l’œil de Caudalie qui, décidément, ne m’avait attiré que des ennuis. Alors qu’il ne me convenait pas, j’ai insisté. Rapport aux 30 € investis dans son usage. Et bien, folle de rage, je balançai cette fortune à la poubelle et m’en allai quérir une solution sur Internet.  C’est alors que je découvris cette vidéo d’Hélène de Mon blog de fille, où elle explique qu’il n’existe absolument aucune solution cosmétique à ce problème. Excédée, je renversais la poubelle pour retrouver le responsable et déchiqueter le packaging Caudalie à mains nues en psalmodiant des versets de la bible satanique.

GIF rage

Une fois mes nerfs calmés, je me suis mise à considérer sérieusement la solution avancée par Hélène : un petit coup de scalpel chez le dermatologue. Or, voyez-vous, si la peur du dentiste ne m’atteint pas plus que la pluie glissant sur un imperméable, je suis résolument dermatophobe. Les deux fois où j’ai dû faire appel à ces spécialistes, ma peau a tant souffert, que je fus à deux doigts d’investir dans un sac en papier kraft avec deux trous au niveau des yeux. Les raisons ? Une crème anti acné ayant provoqué une réaction allergique monstrueuse et un aspirateur à points noirs avec, en option, des trous béants sur les arrêtes de mon nez. En toute mauvaise foi, j’exagère à peine.

cratère
Mon nez après l’intervention d’un dermato (photo d’archives)

Le temps passe. Mon esprit rechigne à l’idée de taper « dermatologue, Metz » dans mon moteur de recherche. Néanmoins, l’obsession demeure. J’ai l’impression que la petite pute me nargue tous les matins dans le miroir, en se gaussant devant mon air renfrogné. Lorsque je glisse un regard sous les verres de mes lunettes, elle se met soudainement à grossir, grossir, grossir, encore et encore. Bientôt, j’aurais une patate sous l’œil. Bientôt, je devrais me promener avec une brouette pour supporter son poids. Je la hais d’une force, mais d’une force ! Si bien qu’un soir, occupée à la tâter en pestant et me retournant dans mon lit, je décide de lui régler son compte.

I will kill you GIF

J’avais bien un scalpel de papeterie qui traînait quelque part. Puis bon, quand j’étais ado, j’ai longtemps rêvé de devenir chirurgienne esthétique et de mener une vie dissolue à la Christian Troy – le fils accroc aux amphèt’ en moins. J’avais renoncé à ce projet devant ma triste moyenne en mathématiques et autres sciences physique et naturelles. Et si finalement, c’était bel et bien mon destin ? Toutefois, à la vue de mon coupe-papier, je me dis qu’il n’était peut-être pas nécessaire de risquer de m’éborgner pour un petit grain de milium. Hum. Réfléchissons… Scalpel, dermato, micro-kyste, chirurgien, Nip/Tuck… NIP/TUCK ?! Mais oui, je tenais la solution, enfin !

GIF révélation

Enfin, pas telle que vous l’envisagez. Je n’allais pas tenter une liposuccion sous mon œil. Quand j’étais au collège, je m’étais prise de passion pour la série susnommée. Je lui vouais un culte. Au cours d’une période punkette ado rebelle, je fus fascinée par un épisode où le fils Mc Namara laissait une jeune gothique vêtue de noir lui percer l’oreille avec une aiguille, préalablement stérilisée sous la flamme d’un briquet. J’eus alors la merveilleuse – et TRÈS MAUVAISE – idée de proposer mes services de pierceuse à mes petits camarades pour environ 5 €. Ma mère ne l’a jamais su, fort heureusement. Je crois que sinon, j’aurais eu droit à la pire paire de gifles de toute ma vie. D’ailleurs, maman, si tu me lis, je crois qu’il y a prescription. Alors s’il te plaît, pose ton flingue. Merci.

désolé maman GIF

Avant que vous ne m’imaginiez à la tête d’un trafic de piercings brassant des millions en toute impunité, sachez que je n’ai eu, en tout et pour tout, que deux uniques clients. Ma copine Cécile, qui finalement se ravisa à la vue de mon aiguille à coudre, et mon crush du moment, doté d’un pois chiche dans le crâne. Bien. C’est donc en me remémorant ces souvenirs de ma folle jeunesse que je choisis l’aiguille comme arme pour venir à bout du grain de milium qui me gâchait l’existence. Après tout, si j’étais capable de percer une oreille, je pouvais très bien régler son compte à une micro boule de graisse. Appelez-moi Lily Mc Namara.

Nip Tuck
« Dites-moi ce que vous n’aimez pas chez vous… »

Miroir grossissant en main, je piquai en plein milieu du corps grassouillet de ma petite pute. Et là, joie ! Miracle ! Le micro kyste s’extirpa de lui-même, rendant mon cerne aussi lisse et doux qu’auparavant. Je triomphais enfin du démon. J’étais fière, enorgueillie. Il ne me restait plus qu’à m’inscrire en fac de médecine. Mathématiques, vous ne me détournerez plus longtemps de mon incroyable destin !  Sauf que. Soudainement, la zone s’est mise à me brûler. Une brûlure vive, désagréable, me faisant songer que peut-être, mon aiguille était mal stérilisée. Peu encline à appliquer de l’alcool juste sous mon œil, je désinfectai à l’huile d’arbre à thé et bien qu’un peu anxieuse, je parvins à trouver le sommeil encore auréolée de ma victoire.

Gif victoire

Le lendemain, légère rougeur, et toujours cette sensation de brûlure. Je revis alors mon amoureux du collège se forcer à arborer sa boucle d’oreille, malgré la lymphe qui suintait de son lobe. Lorsque la douleur se fit plus vive, il finit toutefois par renoncer à porter cette charmante croix d’argent, surmontée d’une tête de mort. Heureusement pour moi, son oreille cicatrisa et l’affaire fut classée sans suite. Finalement, je n’étais peut-être pas destinée à devenir pierceuse, et encore moins chirurgienne esthétique. Par chance, mon cerne s’est, lui aussi, remis de l’agression que je lui avais fait subir. Il n’empêche que je l’ai échappé belle et que plus jamais, je ne tenterais d’extirper quoi que ce soit de mon corps à l’aide d’un objet contondant. Aussi insignifiant qu’une aiguille fusse-t-il.

La morale de cette histoire ? Déconne pas meuf, vas chez le dermato.

signature

Publicités

3 réflexions au sujet de “Comment je suis devenue chirurgienne esthétique en retirant un grain de milium sous mon œil droit (expérience à ne reproduire sous aucun prétexte)”

  1. Merci pour la recette au miel, ça pourra aider les personnes concernées. Dans mon cas, il y a peu de risques que ça revienne car je n’en ai eu qu’un et n’y suis pas sujette. Comme précisé dans l’article, c’était dû à un soin trop riche dont je me suis débarrassée. J’ai donc un léger doute sur l’huile de ricin. J’ai bien peur qu’au contraire, cela risque d’en provoquer. Cette huile est très riche, peut-être trop pour cette zone…

    J'aime

      1. Je ne sais pas. Je fais mes tests sur moi lol ! Donc quand je teste quelque chose qui fonctionne je le partage. Il faudrait que je demande à un dermatologue. Je vais essayer d’y penser parce que du coup ça m’intéresse encore plus 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s