Ne jamais emménager à Metz
3615 CODE MY LIFE

Quelques bonnes raisons de ne jamais emménager à Metz

Je fais preuve de mauvaise foi car, parfois, ma vie lyonnaise me manque. Lorsque je m’imagine pouvoir rôtir au soleil sur les quais du Rhône alors que j’arpente la Moselle, je commence à dresser la liste des défauts de ma ville lorraine natale… Chers amis Messins, avouez que je n’ai pas tort et que ces quelques désagréments vous donneraient parfois envie de faire vos cartons pour déménager loin, très loin de la cité du Graoully.

 

1. La place de cinéma grand public coûte 11,90 euros plein tarif. La faute à un monopole de Kinepolis. Certains de mes collègues ont sérieusement envisagé de vendre un rein pour aller voir le dernier Spielberg.

2. Au-delà d’une heure, les parkings sont plus chers qu’à Monaco. Il se murmure même que la princesse Stéphanie a renoncé au shopping rue Serpenoise pour cette raison.

parkings
À gauche, Monaco, à droite, Metz.

3. Certains ont donc abandonné leur voiture pour chausser des baskets. Malheureusement, par temps de pluie, ils se cassent tous les dents sur les pavés glissants du centre-ville.

4Heureux de trouver une accalmie, ils se sont réfugiés dans un centre commercial. Grand mal leur fasse, puisque le sol du célèbre Muse ne peut être arpenté par certains temps que par les descendants de Candeloro.

Muse metz

5Muse qui, d’ailleurs, a été érigé aux abords du centre, alors qu’il existe déjà un bâtiment semblable en cœur de ville. Le centre commercial Saint-Jacques, vendu par sa ville, puis délaissé par ses acquéreurs, meurt doucement, dans l’indifférence.

6. La pâtisserie L’Écureuil va fermer ses portes pour laisser place… à une chaîne de tacos. Laissant ainsi l’ensemble des Messins orphelins.

Pâtisserie L'Écureuil Metz
So long, my friend

7. Après la fermeture de Virgin megastore, La HalleMorgan et du chausseur Sacha, l’entrée du centre-ville fait désormais pâle figure, puisqu’elle se pare de tristes cellules vides. Ambiance mortifère à ton arrivée, cher ami touriste.

8. Si l’on possède un canidé à quatre pattes, il faut bien évidemment ramasser ses déjections dans les rues piétonnes. La police veille. Toutefois, prenez grand soin de sortir équipé. En effet, n’espérez pas trouver un sachet dans les distributeurs prévus à cet effet. Ils sont désespérément vides.

Metz GIF

9. Sauf à L’Esplanade. L’endroit où ton gentil caniche peut se faire dévorer par le molosse de Jean-Kévin, qui sort toujours sans laisse, ni muselière. Mais que fait la police ?

10. Attention à ne pas dépasser votre autorisation de stationnement d’une micro nano riquiqui seconde. Ou vous paierez 30 euros à compter de l’expiration de votre ticket.

cash GIF

11On n’a qu’un tout petit Monop’ alors que la cellule de feu Virgin megastore va bientôt abriter… La Société générale.

12. Souvent, les bus ne passent pas. Et quand tu oses te plaindre, on te répond que c’est faux en laissant entendre que tu n’es qu’un fieffé menteur.

le met

13. Il existe un passage dans la gare pour pouvoir accéder à l’arrière du bâtiment en deux minutes à peine. Avec un peu de chance, il sera ouvert. À moins qu’il y ait de nouveaux travaux. Dans ce cas, vous pouvez soit attendre la fin du gros oeuvre, en 2054, soit perdre 15 minutes à faire le tour de la gare à pied.

14On veut classer le centre-ville au patrimoine mondial de l’Unesco. On ne niera pas qu’il recèle de nombreux trésors. Or, la tour Coislin me semble être un critère éliminatoire au classement.

Metz tour Coislin
Yeurk…

15. Metz abrite une magnifique cathédrale, la Maison natale de Verlaine, des vestiges de fortifications remarquables et l’une des plus belles gares de France. Or, tout le monde s’en fout. Et ça me fait de la peine.

signature

Publicités

3 réflexions au sujet de “Quelques bonnes raisons de ne jamais emménager à Metz”

  1. Ouah…. C’est clair, je n’irai pas me perdre en touriste a Metz. Et pourtant, j’aime visiter les petites villes de France et de Navarre, au détour de mes Roadtrip en moto.
    Malheureusement Metz n’est pas la seule ville à faire vivre/mourir son centre ville avec des travaux d’une durée de vie infinie, d’un coût incommensurable pour le contribuable local, tout ça au profit des banques ou des agences immobilières qui ferment boutiques deux ans après (pas assez rentable ! ), et laissent place à des locaux sans âme.
    Et cette tendance, ou plutôt ce virus, se propage aux villages, qui ouvrent leurs champs et plaines aux constructions de centres commerciaux, et axes routiers ;-). Il devient difficile de se promener en France en évitant les routes parsemées de zac, ou autres xxxZxxx, il faut dire que je m’y perds un peu dans tous ces différents types de zones ; ce n’est pas faute d’en avoir traversée 😉
    Les villes sont endentées. Plus personnes ne veut, ne peut payer…

    Stop et fin de mon commentaire; la suite est politique, exclusivement politique : Quel avenir pour notre patrimoine qui fait l’authenticité de la France ?
    Oups, oups, j’oubliai : la France c’est le sport, ou plutôt le foot! A quand la reconversion de ces centres abandonnés en stade de foot ?

    Stop et fin de mon commentaire; loin de moi, l’envie de détourner cet article criant de vérité en polémique 😉

    J'aime

  2. J’ai vécu quelques années à Metz et maintenant je vis dans une ville plus petite, à 25 km de là. Que puis-je dire? Je suis d’accord avec tes deux articles. Mais surtout je suis d’accord avec le fait que le centre-ville est vraiment un peu triste parfois et St. Jacques semble juste abandonné. Dommage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s