Huile de noix de coco
Beauté

J’ai testé… se démaquiller à l’huile de noix de coco

On en parle partout. Exit l’eau micellaire de Bioderma, tout le monde se rue désormais sur les huiles naturelles. Et la star demeure l’huile de noix de coco. La nouvelle égérie du démaquillage. J’ai donc cédé à la mode et m’y suis mise… Non sans déconvenues.

 

huile de noix de coco

J’ai choisi une huile de coco de la marque bio Vigean. Pour se démaquiller, on recommande une huile non-raffinée. C’est pourquoi j’ai opté pour une huile vierge. Pour ceux qui l’ignorent, il s’agit d’un synonyme de « non-raffinée ». Vierge signifie que l’huile a été extraite à froid, sans usage de produits chimiques. Ainsi, elle conserve sa teneur en nutriments. Nutriments bénéfiques à notre corps, que ce soit par ingestion ou en application locale. Enfin, il est bon de rappeler que l’huile de coco se liquéfie à la chaleur. Avec les températures actuelles, la mienne reste entièrement liquide. Par un temps plus clément, elle ressemble plutôt à une pâte très grasse.

Ce dernier fait se révèle être mon principal problème avec l’huile de coco. En effet, je n’aime pas me démaquiller avec les doigts. Tant mieux pour toutes celles qui ne supportent pas le coton ou qui souhaitent en réduire leur consommation pour des raisons écologiques. Personnellement, j’ai énormément de mal à m’y mettre. J’ai cru y parvenir enfin grâce à l’huile de coco. En effet, sous sa forme solide, le produit est bien plus simple à utiliser comme démaquillant. En revanche, j’ai déchanté sous forme liquide, une vraie galère.

P_20180612_182115

J’ai donc sorti un coton, mais il ne m’a pas été d’une grande aide, puisque cette matière a tendance à boire l’huile. De plus, je déteste la sensation que procure ce corps gras en contact avec la peau. Je n’ai qu’une hâte : me rincer. J’ai également souffert de ce symptôme que certaines disent faux… Le voile gras sur les yeux. Si, il existe ! Et il reste un moment. Une horreur ! J’ai eu, pour ma part, les yeux irrités une bonne partie de la soirée après démaquillage. J’ai quand même décidé de poursuivre l’expérience sur une longue période, afin d’observer si je ressentais les bienfaits de la coco sur ma peau.

Et bien… Après un mois d’utilisation quotidienne, en faisant trèèèès attention à mes yeux, voici mon verdict : mouais. Je ne vois ni amélioration, ni détérioration particulière. Je ne dirais donc pas que je suis convaincue, mais je ne peux pas me prétendre déçue non plus. C’est certainement un bon produit, puisque je n’ai à déplorer aucune réaction désagréable. Toutefois, j’ai la chance d’avoir une peau plutôt jolie. Je n’étais peut-être pas le cobaye idéal. De ce fait, je pense revenir à des produits plus simples d’utilisation. Car, si je n’y vois aucun avantage, je ne vais certainement pas me compliquer la vie !

Huile de noix de coco vierge Vigean – 7,80 euros sur Nature et forme

signature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s