pourquoi j'ai arrêté de me faire les ongles
3615 CODE MY LIFE, Beauté

Pourquoi j’ai arrêté de me faire les ongles

Enfin, pas vraiment. J’avoue céder à une petite manucure semi-permanente de temps à autre. Puis, je continue à me vernir les ongles des pieds tout l’été. Toutefois, je ne pratique plus la manucure intensive pour parer mes ongles d’une jolie couleur tous les jours. Je vous explique pourquoi…

 

Parce que le vernis c’est cra-cra

Je vous ai déjà parlé de ce numéro de l’émission On n’est plus des pigeons, disparue depuis des écrans télé. Si elle est ancienne, elle n’en reste pas moins d’actualité. Le vernis à ongles contient bon nombre d’ingrédients chimiques pas vraiment sympathiques. Notamment le Dibutyl Phthalate, un plastifiant utilisé pour améliorer la tenue et la texture du produit, et dont il a été scientifiquement prouvé qu’il s’agit d’un perturbateur endocrinien. Citons aussi le Toluène, un solvant toxique, et le Formaldéhyde, durcisseur cancérogène. En contact avec les ongles, vous convenez que ce n’est pas l’idéal. C’est même pire lorsqu’on porte ses doigts à sa bouche.

Vous pouvez toujours vous tourner vers les vernis bio. Malheureusement, à l’heure où je vous écris, il n’en existe pas encore de 100 % inoffensifs. Si comme moi, vous aimez tout de même faire une petite manucure de manière sporadique, sachez qu’il vaut mieux opter pour une crème de soin après l’avoir enlevée. En effet, les soins durcisseurs ou réparateurs contiennent eux aussi du Formaldéhyde et personnellement, je pense que la double couche de saletés n’est pas nécessaire. Enfin, j’ai préféré oublier les top coats et autres sous-couches, qui ne sont rien de plus que des vernis transparents. Leur effet se veut complètement placebo. Dixit, la vidéo des pigeons ci-dessus.

 

Pourquoi j'ai arrêté de me faire les ongles
#NoNailArt

Parce que mes ongles me disent merci

Alors, oui. J’en vois déjà venir certain(e)s. « Ha ok, tu mets pas de vernis, mais tu te tartines les cheveux de sulfates et tu fumes du tabac. Pas vraiment cohérent tout ça. » Au risque de vous surprendre, je suis d’accord avec vous. C’est ma mauvaise expérience avec les ingrédients toxiques du vernis qui a fait ralentir ma consommation. Et non la conscience de leur existence. Mauvais raisonnement, certes. Mais bonne résolution quand même. En effet, rien ne faisait craquer plus mon ex qu’une belle manucure. C’est pourquoi j’ai pris soin d’entretenir mon vernis au quotidien pendant nos six premiers mois de relation.

Je n’ai jamais eu les ongles plus dégueulasses que lors de ces six mois. Casses, dédoublements, cuticules sèches, surfaces mates… Et ce, même avec 48 000 produits de soin et toutes les précautions du monde. Bien sûr, il s’agit d’un vécu et nos corps ne réagissent pas tous de la même façon. Quoiqu’il en soit, j’ai stoppé net le carnage. J’ai nourri mes ongles avec des crèmes et des huiles adaptées et ai eu recours à plusieurs cures de levure de bière. Résultat, cinq ans plus tard, il sont beaux, longs et résistants. Et, en bonus, le vernis y tient beaucoup mieux lorsque j’ai l’audace d’en appliquer.

 

pourquoi j'ai arrêté de me faire les ongles
Une infime partie de mon inutile collection

Parce que j’ai la flemme et que je suis nulle

Dernière bonne raison et non des moindres : LA FLEMME. Personnellement, quand je rentre chez moi après une longue journée de labeur, j’ai envie de me tanner devant la télé, regarder Les Contes de la crypte et manger des chips de noix de coco jusqu’à ce que mort s’en suive. Soit tout sauf envie de me tailler les griffes, les limer, puis appliquer deux couches d’un vernis qui met 355 ans à sécher. Je sais que pour certain(e)s, c’est un plaisir. Aucun jugement de ma part. Juste, ce n’est pas mon truc. Je peux passer une heure dans mon bain à me tartiner des masques sur différentes parties du corps, mais pas à me faire les ongles.

Puis, bon. Je ne suis pas douée. Je suis incapable de parvenir à un résultat net. Et je suis du genre à être soudainement victime d’une pulsion me poussant à poncer tous mes meubles pour les repeindre en jaune fluo. J’exagère, mais oui, j’aime bien occuper mon temps libre à bricoler des trucs et des machins. De ce fait, mes manucures ne tiennent généralement pas une demi-journée. Alors, tous mes efforts disparaissent rapidement d’un coup de patte rageur dans le pot de dissolvant. Je suis sûre que les filles comme moi se comptent par milliards. Mesdemoiselles, n’ayez pas honte. On se contrefout de se colorer la cuticule, un point c’est tout.

signature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s