Faites entrer l'accusé faits divers
3615 CODE MY LIFE

Faites entrer l’accusé et autres vilains plaisirs inavouables

Je ne sais pas pourquoi, ce doit être mon penchant curieux et voyeuriste, mais en plus des films d’horreur, je nourris une autre passion bien glauque : les faits divers. Je suis capable de binge-watcher des saisons entières de Faites entrer l’accusé. Est-ce malsain ? Oui. Est-ce que j’y reviens régulièrement ? Et comment !

À certaines périodes, je m’ennuie ferme et je développe l’envie irrépressible de titiller les aspects les plus horribles de l’humanité. Or, si dans des temps reculés, il me fallait attendre les heures tardives de diffusion de Non élucidé, désormais internet met à ma portée tout un vivier de « documentaires », très loin de flatter mon ego et mon intelligence, mais satisfaisant ma curiosité malsaine outre mesure.

Faites entrer l'accusé faits divers

Les tops douteux de YouTube

Ha, la splendeur du putaclic. Plus le titre me paraît scabreux et infâme, plus je m’y jette comme un drogué au chlore dans une piscine (si, ça existe). Lorsque je révisais mes partiels au début de mes études, ma récompense après plusieurs heures de labeur consistaient à rechercher les pépites les plus malaisantes de YouTube. « Tueurs en série », « pires pédophiles », « meurtres inexpliqués » : je n’en suis pas fière, mais tous les mots-clés y sont passés. Souvent des programmes de la télévision américaine, doublés en français par des voix monocordes et avec une mise scène putassière assumée. Citons notamment ce fameux Top 15 des adolescents tueurs. Toutefois, ce plaisir coupable m’a permis de découvrir Poisson Fécond qui, je trouve, aborde le fait divers avec un angle de réflexion intéressant et un recul nécessaire. Ou de manière plus légère, avec des histoires plus étonnantes que sanglantes. Une thématique que je ne rejette pas non plus.

Faites entrer l'accusé faits divers

Le site du Nouveau Détective

Oui, je vais jusque là. En activité depuis 1928, Le Détective, c’est un peu le dernier vestige des crieurs de rue. Vous devez certainement connaître le magazine, avec ses gros titres outranciers et racoleurs. Le journalisme dans ses plus purs ancestraux travers, avec un certain charme de presse traditionnelle. Et bien, saviez-vous que le désormais Nouveau Détective dispose d’un site internet ? Certainement pas l’un des plus modernes et élégants de la toile. Il n’empêche que cette transposition se révèle particulièrement adaptée au pays du piège à clic. Les titres à pathos, c’est un peu la came de la maison since 1928. Et qu’est-ce qui fait cliquer les gogos comme Lily ? La nouvelle la plus atroce ou la plus tragique. « Tué pour son téléphone dans le 18ème arrondissement de Paris : la victime allait devenir papa. » Ouais, j’ai cliqué. Toi aussi ? Rejoins mon crew, on est bien.

Faites entrer l'accusé Faits divers

Christophe Hondelatte, da king of crime

Meilleur que la momie des Contes de la crype, plus classe qu’Elvira, plus intriguant que le professeur du Rocky Horror, le meilleur conteur en matière de récits sanglants, il n’y en a qu’un en France : sa majesté Christophe Hondelatte. Comme tout le monde, je l’ai découvert dans Faites entrer l’accusé où il a sévi durant 11 ans. Sachez qu’en journalisme, il n’y a pas plus difficile que l’exercice du fait divers. Tout est affaire de tact, de ruse. Et dans l’art de poser la bonne question, Hondelatte excelle. J’admire aussi beaucoup Frédérique Lantieri, qui a su le remplacer haut la main à la présentation de la célèbre émission de France 2. Mais Hondelatte, c’est un phrasé, une droiture à vous glacer le sang. Il pourrait me raconter l’histoire des poneys magiques du pays des fées chantilly que je frissonnerais quand même. Dans mes écouteurs au boulot, son émission Hondelatte raconte me scotche au point d’oublier de me nourrir. J’ose l’affirmer haut et fort : entre un Christopher Nolan et le Faites entrer l’accusé consacré à l’affaire Grégory, j’ai choisi mon camp.

giphy1

Sur ce, sachez qu’il n’y a rien de mal à aimer les chroniques criminelles. Avec un peu de jugeote, ce penchant peut même devenir utile. Perso, je suis devenue incollable sur l’art d’éviter les coins sombres et sur le système judiciaire.

Appelez-moi sergent Benson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s