Poudre de riz de Java Bourjois
Beauté

Mon produit culte : la Poudre de riz de Java de Bourjois

Si je devais choisir, et c’est difficile, ma poudre préférée serait Les Voilettes de Guerlain. Budget oblige, on ne peut pas toujours rester constant avec les grandes marques. Heureusement, la Poudre de riz de Java de Bourjois est toujours là. Peu importe le poids des années, elle n’a pas à rougir de ses concurrentes.

 

J’utilisais La Poudre de riz de Java de Bourjois depuis des années. Cette poudre libre a connu de nombreuses formes. Lorsque je l’ai adoptée, au collège, elle était commercialisée dans un poudrier avec un tamis et une houppette. Puis, elle a soudainement disparu des rayons, brisant mon cœur pour de nombreuses années. J’allais sans but, vers diverses poudres bon marché qui jamais ne l’égalaient. Et, il y a trois ans, le miracle. Je me promenais chez Monoprix et j’ai immédiatement reconnu son packaging vintage sur l’étalage Bourjois. Enfin ! Elle était de retour.

 

Poudre de riz de Java Bourjois

 

Malheureusement, le come-back se prévoyait bref. Bourjois avait ressorti l’objet culte pour une édition limitée anniversaire. Dès lors, la guerre a commencé. Je n’étais pas seule à aimer ce produit. Nous avons été nombreux à l’acheter massivement pour renflouer nos stocks personnels avant la pénurie annoncée. Résultat ? Des rayons Bourjois dévalisés, vides à l’emplacement de la Poudre de Java. Et pour une fois, la marque nous a écoutés. Après une rupture de stock générale sur plusieurs mois, Bourjois a réapprovisionné les rayons pour ne plus jamais les voir dépouillés.

Un écueil demeure cependant dans cette belle histoire. La Poudre de riz de Java se pare désormais d’un packaging minuscule. Le poudrier tient dans la paume de la main. Exit aussi la traditionnelle houppette et le tamis de toile. Nous nous retrouvons maintenant avec un demi diffuseur en plastique assez peu pratique. Personnellement, je le retourne sur mon kabuki pour prélever la poudre. Et pour doser, c’est une véritable galère. Alors certes, ce format a été pensé, j’imagine, pour être facilement transportable. Il doit faciliter les retouches maquillage quotidiennes. Mouais, pas convaincue.

 

Poudre de riz de Java Bourjois

 

Néanmoins, à l’application, on la retrouve. Oui, c’est bel et bien elle. Son odeur si particulière, légèrement parfumée, et sa texture douce, plus délicate encore qu’un souffle de talc. Et son efficacité demeure légendaire. Il s’agit d’une poudre libre transparente, adaptée à toutes les carnations. Elle donne un teint de porcelaine charmant, matifie la peau et la rend plus douce qu’un cul de bébé. Par 28 degrés, la brillance nous atteint à peine. Même la célèbre Beauty amplifier de Sephora ne lui arrive pas à la cheville. Après tout, on doit le respect à ses aînées.

 

Poudre de riz de Java Bourjois

 

Cet hiver, une version pailletée est sortie pour les fêtes dans un packaging bleu d’inspiration victorienne. J’ai évidemment craqué pour cet objet. Elle recèle les mêmes qualités que sa grande sœur. J’aime beaucoup l’effet glowy qu’elle procure. Toutefois, les paillettes se révèlent plutôt volatiles. Personnellement, ça ne me dérange pas, mais je sais que cet aspect en rebutera certain(e)s. J’en suis à mon troisième pot et je dois avouer que le petit format se préserve de longs mois. Pour 12,45 €, franchement, on ne peut le nier, La Poudre de riz de Java tient toutes ses promesses.

 

Poudre de riz de Java de Bourjois – entre 12,45 et 14,50 euros chez Monoprix et Nocibé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s