Beauté

La palette magique pour toutes les occasions : High tides & good vibes de Tarte

Il y a quelques temps, je vous expliquais avoir été déçue par la Rainforest of the sea volume 2 de Tarte. C’était avant de découvrir sa grande sœur, High tides & good vibes, qui se trouve désormais au centre de ma routine quotidienne.

Tarte palette High tides & good vibes

Compte-tenu de la déception Rainforest of the sea volume 2, j’ai longuement hésité avant de craquer définitivement pour cette nouvelle palette Tarte. J’ai finalement cédé devant son adorable packaging. Du doré qui brille, une jolie tortue, un fond marin élégant… De quoi faire chavirer mon cœur de fan de la Petite sirène. De plus, « l’eau » derrière la tortue bouge lorsqu’on manipule la palette. J’ai littéralement failli exploser devant tant de mignonnerie. Je me suis alors dit qu’en cas de déconvenue, elle ferait un très bel objet dans ma collection.

Tarte palette High tides & good vibes

Toutefois, l’argument qui m’a définitivement convaincue fut l’arrangement des fards. Dans ma quête éternelle d’une palette de tous les jours, afin de remplacer ma défunte Naked chérie, j’y ai vu une possible prétendante. La High tides & good vibes offre la possibilité de créer un make-up nude dans les marrons et rouge, mais également un maquillage de soirée avec un très joli assortiment de bleus. Et pour les plus grandes occasions, une bande de quatre fards de paillettes compressées permet une pointe d’extravagance.

Lire la suite « La palette magique pour toutes les occasions : High tides & good vibes de Tarte »
Publicités
Culture & lifestyle

[#BruleTaGraisse] Sixième semaine de rééquilibrage alimentaire et retour de la motivation

La semaine dernière, la balance pesait encore beaucoup trop sur mon régime et ma motivation. Après avoir décidé de m’en émanciper, les choses semblent reparties sur de bons rails.

Au menu cette semaine

Pour info : mes petit-déjeuners et repas du soir sont assez peu variés. C’est pourquoi je n’en mets que peu de photos, puisqu’il m’arrive de manger plusieurs fois la même chose matin et soir.

Lire la suite « [#BruleTaGraisse] Sixième semaine de rééquilibrage alimentaire et retour de la motivation »
Films d'horreur de série B
Culture & lifestyle

Faux sang et gélatine : quatre films d’horreur de série B pour soirée pluvieuse

À l’heure où j’écris ces lignes, il ne cesse de pleuvoir sur le joli mois de mai. La météo m’a ainsi conduite à m’installer au chaud sur mon canapé devant de merveilleuses séries B d’horreur. Florilège.

Le chef-d’œuvre : Maniac (William Lustig – 1980)

Apprécier les séries B horrifiques, c’est quelque part se laisser aller aux nanars assumés et en apprécier la saveur. Or, avec Maniac, on découvre bien plus qu’un déluge de faux sang et de surenchère gore. Pionnier du psycho killer movie, Maniac retrace l’itinéraire d’un sociopathe dans toute sa folie meurtrière. Son originalité réside en l’absence d’autre point de vue que celui du tueur de femmes, incarné avec brio par le regretté Joe Spinell, éternel second couteau, vu notamment dans Rocky et Le Parrain. Un parti-pris qui prend irrémédiablement le spectateur à la gorge.

Lire la suite « Faux sang et gélatine : quatre films d’horreur de série B pour soirée pluvieuse »
Culture & lifestyle

[#BruleTaGraisse] Cinquième semaine de régime en mode rien à foutre

J’en ai eu marre de constater que mon rééquilibrage alimentaire n’avait aucun effet sur le chiffre de ma balance. Alors, j’ai décidé d’arrêter de me peser et d’observer les effets sur mon corps au jour le jour.

Au menu cette semaine

Pour info : mes petit-déjeuners et repas du soir sont assez peu variés. C’est pourquoi je n’en mets que peu de photos, puisqu’il m’arrive de manger plusieurs fois la même chose matin et soir.

Lire la suite « [#BruleTaGraisse] Cinquième semaine de régime en mode rien à foutre »
Carrot cream et exfoliant visage drops of youth
Beauté

Énormes coups de cœur skincare : la crème à la carotte et le masque façon peeling de The Bodyshop

Longtemps, j’ai été une grande amatrice de The Bodyshop. Puis, ces dernières années, certains soins et maquillages m’ont déçue. De ce fait, j’ai quelque peu délaissé la marque et ne m’intéressais plus à ses nouveautés. Mais ça, c’était avant que je ne découvre leur fabuleuse Carrot cream et l’incroyable exfoliant liquide Drops of youth.

Chez The Bodyshop, j’en étais restée à la crème de nuit Tea tree, qui reste un indispensable absolu pour moi. De même pour les célèbres beurres corporels. Ces deux produits restent, malgré les années d’utilisation, inégalés en termes d’efficacité sur ma peau. Si bien que ce sont eux que j’emporte toujours avec moi en voyage. Le reste de ma routine soins peut rester à la maison. Je ne ressentirais un inconfort qu’en l’absence de ma crème de nuit et de mon beurre corporel. Soit dit en passant, je tiens à préciser que ces produits sont ceux que j’estime convenir le mieux à mon type de peau : mixte à tendance grasse. Un type de peau difficile à satisfaire. C’est donc avec une immense surprise que je me suis aperçue que la Carrot cream et le masque exfoliant Drops of youth ravissaient eux aussi mon excès de sébum perpétuel.

crème de jour carrot cream

La fabuleuse crème de jour Carrot cream

La quête de la crème de jour idéale… Un long combat pour ma part. La peau de mon visage, en plus d’être mixte à grasse, est sensible au soleil. Mais aussi sujette aux imperfections et aux rougeurs, puisque la nature m’a faite allergique à un grand nombre de produits, de polluants, d’aliments, de connards… Bref, une galère. J’ai tout essayé : de la marque discount aux produits de luxe, jusqu’aux recommandations en parapharmacie. Mon visage finit irrémédiablement par produire un film gras épais et dégueulasse. Mon principal problème étant que les crèmes pour peaux sensibles sont rarement adaptées aux peaux mixtes ET sensibles. Ou alors, le résultat reste plus qu’approximatif. Considérant mon désespoir, j’en viens à croire que The Bodyshop a formulé sa Carrot cream exprès pour moi.

crème de jour carrot cream
Lire la suite « Énormes coups de cœur skincare : la crème à la carotte et le masque façon peeling de The Bodyshop »
Culture & lifestyle

[#BruleTaGraisse] Quatrième semaine au régime sans réelle avancée…

Mon rééquilibrage alimentaire se poursuit dans la douleur. Même si mes vêtements paraissent plus grands, rien ne bouge du côté de la balance. Néanmoins, je persévère.

Au menu cette semaine

Pour info : mes petit-déjeuners et repas du soir sont assez peu variés. C’est pourquoi je n’en mets que peu de photos, puisqu’il m’arrive de manger plusieurs fois la même chose matin et soir.

Lire la suite « [#BruleTaGraisse] Quatrième semaine au régime sans réelle avancée… »
Quatre livres qui ont changé ma vie
Culture & lifestyle

Quatre livres qui ont changé ma vie (et qui pourraient peut-être changer la vôtre, après tout, on n’sait jamais…)

Un beau matin, je caressais nonchalamment les tranches des livres sagement disposés dans ma bibliothèque. C’est alors que je ressentis un frisson particulier au hasard de certaines œuvres littéraires. Un frisson qui m’inspira aussitôt un impératif de partage.

Louise Rennison Le journal intime de Georgia Nicolson

Ma saga jeunesse : Le journal intime de Georgia Nicolson (Louise Rennison)

Il est des livres qui vous donnent envie de lire, d’autres qui vous donnent envie d’écrire. Pour moi, la série des Confessions de Georgia Nicolson fut immédiatement rattachée à la seconde catégorie. Je devais avoir 8 ou 9 ans lorsque le premier tome, Mon nez, mon chat, l’amour et moi, est passé entre mes mains dans un rayon de la Fnac. Je n’avais alors jamais rien lu de tel. Jusqu’alors, les livres pour jeunes filles se limitaient aux niaiseries des sagas littéraires comme Cœur grenadine, Danse ou Quatre filles et un jean. Rien ne ressemblait à Georgia Nicolson, son humour décapant et surtout ses préoccupations adolescentes. Des premières règles aux baisers sur la bouche en passant par les émois pseudo-érotiques de sa bande de copines, rien n’a jamais été tabou pour cette jeune Anglaise.

Dans les faits, les dix tomes de ce journal intime ne racontent rien d’exceptionnel. Ce ne sont ni plus ni moins que les tranches de vie d’une adolescente ordinaire, parmi d’autres adolescents ordinaires. Néanmoins, le traitement demeure des plus géniaux. Louise Rennison est très certainement l’une des auteurs britanniques les plus hilarantes que la Terre n’ait jamais portée. La traduction française impeccable de Cathrine Gilbert a d’ailleurs su garder le style mordant, direct et sans détour de l’œuvre originale. Ainsi, nous avons droit à nombre de fulgurances grandiloquentes telles que « Je trace hilare à dos de chameau véloce » au lieu d’un simple « au revoir », ou encore : « Il fait frisquet de la nouille ». Un monument absolument culte.

Lire la suite « Quatre livres qui ont changé ma vie (et qui pourraient peut-être changer la vôtre, après tout, on n’sait jamais…) »